mardi 4 octobre 2022

Club Bruges : Un arbitre qui se rêve en trouble-fête de City et Paris en Ligue des Champions

À lire

Les Belges de Bruges n’ont qu’un seul objectif : la troisième place qualificative pour la Ligue Europa. À moins que l’appétit de la Ligue des Champions leurs donnent des ailes, à l’image de leurs deux premiers matchs réussis…

L’an passé dans un groupe équilibré avec le Borussia Dortmund, la Lazio Rome et le Zénit Saint Pétersbourg, le Cercle Bruges avait loupé le coche de très très peu, en concédant le nul lors du dernier match face à la Lazio après avoir dominé la rencontre de la tête et des épaules.

Équipe toujours difficile à jouer, combattante et capable de surprendre des adversaires plus huppés que lui le Real a souffert il y a deux ans en arrachant le match nul à domicile, ou encore le Paris Saint Germain, à l’aller comme au retour la formation belge possède toujours de très bonnes individualités, des ailiers virevoltants à l’instar d’un Krépin Diatta parti pour l’AS Monaco l’an passé.

La stabilité de l’effectif de Bruges est un atout maître

Après un autre départ, celui de Dennis, avant-centre très rapide et puissant, il a fallu reconstruire, et remplacer un buteur par un autre, plus atypique, le Néerlandais Bas Dost qui arrive de l’Eintracht Frankfort. Philippe Clément peut aussi compter sur des joueurs désormais parvenus à maturité, donc en pleine possession de leurs moyens pour franchir un palier dans la hiérarchie du foot européen.

Dans cet objectif, la colonne vertébrale Mignolet, Mechele, Vormer, Vanaken et De Ketelaere permet de conserver une continuité dans le projet de jeu du technicien. Tombé dans une poule plus que relevée, le club belge a le profil pour jouer l’arbitre… ou le trouble-fête. Et il le prouve.

Car gagner au Jan Breydel Stadion n’est jamais facile pour tous ceux qui négligent la dynamique collective d’un groupe qui fait de moins en moins de complexe (demandez aux Parisiens). Les deux premières places semblant d’ores et déjà compromises et réservées au Paris Saint Germain et à Manchester City, la lutte pour la troisième et le barrage de Ligue Europa pourrait s’effectuer contre le jeune club allemand du RB Leipzig.

Là encore, les Belges ne partaient pas favoris, mais après leur succès en Allemagne, le coup est jouable. Pour le reste, les coéquipiers de Hans Vanaken ont montré face au PSG qu’ils n’avaient rien à perdre face à plus fort et plus fortunés qu’eux. Avec toujours le même rêve de sortir enfin de cette phase de groupes…

Thomas Berthelot

Ne manquez-pas, le Guide des Coupes d’Europe, du Sport en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi