jeudi 2 février 2023

COMEX de la FFF : pourquoi les anti Le Graët vont être déçus

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Ceux qui pensent que Noël Le Graët va ressortir de la réunion extraordinaire (convoquée par ses soins) du COMEX, destitué de son poste de président, risquent d’être très déçus.

Pour rappel, les 12 membres du Comité exécutif qui dirige la Fédération Française de Football (13 au total avec lui), sont en très grande majorité des alliés du président et ne lui demanderont pas sa démission.

Une manoeuvre pour ressortir plus fort ?

Au cours de cette réunion de crise, Noël Le Graët espère au contraire, voir la confiance de ses amis être confortée. Pour cela, il pourrait lâcher du lest sur le contrat de prolongation de Didier Deschamps, en ajoutant une clause permettant une rupture du contrat après l’Euro 2024, et peut-être même en mars 2025, après l’élection d’un nouveau président.

Autre probabilité : le COMEX pourrait demander de renforcer les rôles de certains membres du bureau pour épauler davantage NLG, en endossant davantage de responsabilités. Les noms de Jean-Michel Aulas et Philippe Diallo sont régulièrement cités, une troisième personne pourrait aussi sortir du bois : Marc Keller, que Noël Le Graët présente souvent comme son successeur. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi