dimanche 14 juillet 2024

Comment Karim Benzema est devenu le pire cauchemar des clubs anglais en Ligue des Champions

Liverpool - Real Madrid (21h)

À lire

Pour la troisième fois en trois ans, le Real et Liverpool vont croiser le fer dans un match à élimination directe de Ligue des Champions. Une nouvelle occasion pour le Ballon d’Or de briller face à une équipe anglaise. Les exploits de KB9 face aux écuries de Premier League en C1.

Phase de groupes 2014-2015 (Real Madrid 1-0 / 3-0 Liverpool) : 3 buts qui font mal aux Reds

En 2014-2015, le Real Madrid, tenant du titre, tombe dans la poule d’un Liverpool en pleine reconstruction après cinq ans sans Ligue des Champions. Auteurs d’un début de saison canon avec un CR7 dans la forme de sa vie, les Madrilènes abordent leur double confrontation face aux Reds dans la peau du grandissime favori, alors que Liverpool semble ne pas encore avoir digéré son terrible échec dans la course au titre en Premier League, quelques mois plus tôt.

Contrairement aux attentes, l’homme de ces deux rencontres n’est finalement pas le numéro 7 portugais, auteur d’un seul but sur les deux rencontres, mais bien Karim Benzema, qui éteint à lui tout seul la ferveur des Reds en inscrivant trois buts sur l’ensemble des deux matchs, dont deux dans le chaudron des Reds, Anfield.   

Finale 2017-2018 (Real Madrid 3-1 Liverpool) : KB9 débloque la situation

Après plusieurs années de convalescence, Liverpool revient sur le devant de la scène en 2017-2018 et parvient à rejoindre la finale de la Ligue des Champions pour y affronter le double tenant du titre, le Real Madrid. Karim Benzema, auteur d’une saison plus que médiocre (seulement 5 buts en Liga), est dans la tourmente, alors que les merengue peuvent une fois de plus compter sur un Cristiano Ronaldo encore auteur d’une campagne de C1 stratosphérique, avec 15 buts inscrits en 12 matchs. Mais c’est une fois de plus lorsque l’on ne l’attend plus que Benzema pointe le bout de son nez. Dans une finale bien indécise, il débloque la situation en ouvrant le score à la 51ème minute sur une passe décisive à bout portant du gardien des Reds, le malheureux Loris Karius. Malgré l’égalisation des hommes de Jurgen Klopp, un doublé de Bale enverra finalement le Real réaliser un triplé européen historique.

Quart de finale 2021-2022 (Real Madrid 3-1 / 2-3 Chelsea) : le héros foudroie les Blues

Après un triplé miraculeux pour sortir son équipe d’une situation bien mal embarquée face au PSG au tour précédent, Benzema va une fois de plus porter à bout de bras le Real Madrid en quart de finale de cette édition 2021-2022, face à Chelsea. Depuis le départ de CR7, quatre ans plus tôt, c’est lui, désormais, le patron de l’attaque madrilène. Alors, comme face à Paris, il tient son rôle à la perfection en inscrivant un triplé magnifique au match aller, devant un Stanford Bridge sidéré par la déroute de son équipe, balayée 1-3 à domicile. Benzema a concassé Chelsea à lui tout seul, mais les Blues arrivent au Bernabeu complètement requinqués, au point de mener 3-0 sur la pelouse du Real jusqu’à la 80ème minute. Moment choisi par Rodrygo pour envoyer les deux équipes en prolongation sur une superbe reprise de volée, suite à un délice d’extérieur du pied de Luka Modric. C’est alors à la 96ème minute que KB9, muet jusque là dans ce quart de finale retour, décide d’enfiler, une fois de plus, sa cape de super héros pour reprendre de la tête un centre de Vinicius, et ainsi envoyer les merengue en demi-finale de la Ligue des Champions.

Demi-finale 2021-2022 (Real Madrid 3-4 / 3-1 Manchester City) : le penalty qui tue

Au tour suivant, la marche est encore plus haute pour un Real sur un fil dans cette Ligue des Champions 2021-2022, puisque se dresse devant Benzema & Cie Manchester City, certainement la meilleure équipe du continent. Dans l’une des double-confrontations les plus marquantes de l’histoire de la compétition, l’avant-centre français se révèle, une fois de plus, décisif pour envoyer son équipe en finale. A l’aller, les Madrilènes s’inclinent 4 buts à 3 dans une rencontre à l’intensité rare. Sur un fil durant l’intégralité du match, les merengue parviennent à éviter la débâcle et à rentrer de Manchester avec seulement un but de retard, grâce à un doublé de leur sauveur français. Tout reste encore possible donc, mais le Real concède l’ouverture du score au Bernabeu à la 73ème minute, sur un but de Mahrez. Dans une fin de match absolument irréelle, Rodrygo marque alors un doublé invraisemblable dans le temps additionnel pour arracher la prolongation. Et comme face à Paris, comme face à Chelsea, Benzema va porter le coup de grâce. D’un penalty plein de sang-froid, il marque le troisième but de son équipe et met fin aux rêves de l’équipe de Guardiola. Le 28 mai, il ira finalement remporter sa cinquième Ligue des Champions avec le Real face à… Liverpool. Comme on se retrouve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi