mercredi 29 mai 2024

Conférence de presse : nous avons traduit les propos de Laurent Blanc (OL)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Alors que la conférence de presse de Laurent Blanc vient de se terminer, nous avons traduit ses propos, parfois un peu emprunts de « langue de bois ». Nous y avons mis un peu d’humour aussi…

Sur les joueurs

Ce que Blanc a dit : «  Même si on a une vision très bien établie, l’urgence actuelle est de prendre des points, et d’être au top physiquement, mentalement. Ce n’est pas le cas actuellement ».

Ce qu’il fallait comprendre : « Ce groupe n’a pas le niveau physique et mental pour jouer le haut de tableau. Il faut changer l’état d’esprit et recruter rapidement des, joueurs avec l’esprit de la gagne, des guerriers ».

Sur le jeu de l’équipe 

Ce que Blanc a dit : « La vision du football que j’aie n’a pas changé. On est dans une course contre-la-montre pour chercher des points. S’il y a du beau jeu et des points je serais très content, s’il n’y a que des points je serais content »

Ce qu’il fallait comprendre « Le jeu, le jeu… J’en ai rien à foutre du jeu ! L’Urgence, c’est de prendre des points pour remonter. Si on joue bien tant mieux, mais ce n’est pas le principal objectif aujourd’hui »

Sur le choix de signer à Lyon

Ce que Blanc a dit : « J’ai écouté. je me suis fait ma réflexion. Je ne suis pas dans la position d’exiger et d’imposer. J’arrive dans un grand club avec des grands dirigeants ».

Ce qu’il fallait comprendre : « Lyon est un grand club, oui. Mais de toutes façons, je n’avais pas d’autres propositions vraiment concrètes. Et puis j’en avais marre de me contenter de regarder les matchs à la télé. Ici, les conditions de travail sont bonnes, je n’avais pas de raison de refuser ».

Sur les entraînements

Ce que Blanc a dit : « Je serai tous les jours sur le terrain (…) J’ai des axes de travail, le staff a bien compris les choses. Il y aura du travail, il y aura une somme de travail importante d’ici le 13 novembre (…) Il faut une préparation athlétique de très haut niveau pour préconiser le travail à mettre en place. il y aura une double ration. On va bosser ». 

Ce qu’il fallait comprendre : « En fait, je serai tous les joueurs sur le terrain, mais pas forcément avec les crampons et le chronomètre. Celui qui va surtout les faire bosser, c’est Franck Passi. J’ai déjà donné les axes de travail à mon staff et si je veux, je peux même rester chez moi. Eux par contre, ils ont intérêt à se décarcasser sur le terrain, car ils vont en ch…. »

Le cas Aouar

Ce que Blanc a dit : « Je compte sur lui comme sur les autres. Je me dois de compter sur eux. J’accepte toujours les bons joueurs dans mon effectif »

Ce qu’il fallait comprendre : « Sincèrement, je me demande encore comme le Batave a fait pour se passer de lui. Bien sûr que je compte sur Houssem Aouar. Il a du talent et une équipe, classée dans le ventre mou, a besoin de talent pour remonter. Il est fou ce Bosz ! ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi