lundi 4 mars 2024

Côte d’Ivoire – Nigéria et Egypte – Ghana, deux affiches pour réveiller la CAN ?

À lire

Côte d’Ivoire – Nigéria et Egypte – Ghana : des affiches excitantes qui devraient enfin réveiller une CAN qui a du mal à démarrer.

Alors que le match d’ouverture entre la Côte d’Ivoire et la Guinée-Bissau s’est déroulé dans un stade remplis seulement à 60%, combien seront-ils en fin d’après-midi pour assister au choc du groupe A entre le pays hôte et le Nigéria ? Cette fois, on espère que le stade Alassane Ouattara d’Abidjan sera bien complet. Car toutes les places ont été… vendues.

A LIRE AUSSI : tous les matchs, les favoris… LE GUIDE DE LA CAN

Ce qui était d’ailleurs déjà le cas pour le match d’ouverture. Mais on a compté uniquement 36 658 personnes dans les tribunes, pour un stade de 60 000 places. L’explication se trouve dans le fait que la majorité des places ont été achetées en ligne pour être revendues plus chères mais n’ont pas trouvé preneur. Sans parler des billets mis à la disposition des autres nations, ceux vendus à diverses associations ou organisations. Une très mauvaise pub pour le COCAN (comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations), qui n’a cessé d’affirmer que ce serait « la plus belle CAN de l’histoire ».

Des places gratuites pour remplir les tribunes ?

Alerté par la situation, le chef de l’état a affirmé s’occuper du problème, avant de renvoyer la balle à la CAF et le COCAN qui ont rapidement sorti un communiqué pour appeler les supporters à se rendre dans les points de vente. « Conscients de la forte demande sur la plateforme de billetterie en ligne et des difficultés qu’elle pourrait entraîner, la CAF et le COCAN encouragent activement les populations à se rendre dans les points de vente physiques pour acquérir leurs billets ». La possibilité de distribuer des places gratuites (comme a pu le faire le maire de Bakoué, vu dans une vidéo) est également envisagée.

Après beaucoup d’atermoiements et des matchs peu emballants, qui se sont déroulés pour certains dans des stades déserts, les observateurs espèrent que ce 18 janvier va marquer le vrai départ de la compétition, avec deux « chocs » au programme de la 2ème journée : Côte d’Ivoire – Nigéria (18h) et Egypte – Ghana (21h).

Deux favoris face à deux outsiders mal partis

Deux favoris qui peuvent se qualifier dès ce soir, opposés chacun à deux outsiders qui sont déjà au pied du mure : tout est réuni pour offrir enfin le spectacle attendu par les téléspectateurs des 180 pays qui retransmettent la compétition.

Une compétition record en terme de partenaires économiques (ce qui permettra au vainqueur de toucher environ 7 millions de dollars), mais aussi très couteuse, avec, par exemple, environ 200 millions de livres (chacun) investis dans la rénovation du stade Alasane Ouattara (Abidjan) et du Stade de la Paix (Bouaké). Sans parler du milliard dépensé par l’état pour aménager les infrastructures (routes, centres sportifs, hôtels).

Il est temps de passer au jeu. Si les grandes nations africaines sont en manque de stars, elles nous doivent déjà beaucoup après des premiers matchs timides.

> Les matchs du jour : Côte d’Ivoire – Nigéria (18h) et Egypte – Ghana (21h)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi