dimanche 2 octobre 2022

Coupe de France : Guingamp et Caen cherchent de l’air

Guingamp - Caen (8ème tour de la Coupe de France, 21h)

À lire

Toutes les deux encore en Ligue 1 il y a deux ans, Guingamp et Caen vivent une saison très difficile. La Coupe de France leur permet de s’aérer l’esprit tout en cherchant la confiance et en rêvant d’un 32ème contre le PSG…

L’En Avant de Guingamp et le Stade Malherbe de Caen ont un point commun dont ils se passeraient tous les deux.  Respectivement 14ème et 9ème en Ligue 2, les Bretons comme les Normands sont très loin de leurs objectifs de début de saison : terminer dans les cinq premiers. Si Caen a parfois  donné l’impression d’en avoir les moyens, Guingamp (qui a déjà changé d’entraîneur), est complètement largué.

Ajoutez à cela le huis clos qui aseptise les matchs en les privant de spectateurs, et vous n’aurez pas de mal à imaginer l’ambiance dans ces deux clubs qui étaient encore en Ligue 1 en 2019…

Une forme de thérapie

Dans ces conditions, on peut comprendre que le match de Coupe de France qui les oppose ce soir (match au Roudourou) apparaît comme une véritable bouffée d’oxygène. Surtout que le vainqueur connaît déjà son adversaire en 32èmes de finale : le PSG.

« Ça peut être une forme de thérapie », explique même Mecha Bazdarevic. « La Coupe, c’est une compétition dans laquelle, inconsciemment, on se lâche, on joue plus libéré, j’espère que ça va être notre cas contre Caen ». Pour l’entraîneur de Guingamp, cette rencontre peut aider à trouver le déclic. « Un match qui va nous libérer dans la tête pour la suite ».

Jouer le PSG ça motive, non ?

De son côté, Pascal Dupraz vit ce match comme un nouveau départ. « Ça a fait un mois et demi qu’on n’avance pas, il est grand temps que ça change », explique le coach normand, pas de très bonne humeur avant le déplacement en Bretagne.

L’ancien sorcier de Toulouse a su comment motiver ses joueurs. « Rien qu’à l’idée que le vainqueur de ce match jouera le PSG, si j’étais footballeur professionnel, j’aurais à cœur de me montrer à mon avantage. C’est la meilleure équipe de France, le dernier finaliste de la Ligue des Champions, qui pourrait venir, sans pression, égayer notre saison et lutter contre la morosité de la situation que nous vivons aujourd’hui. »

Pour Dupraz, ce match de Coupe de France reste avant tout l’opportunité de se remettre en confiance. « On a besoin de gagner des matchs. Depuis début décembre, on n’est pas dans les clous. Il faut profiter de tous les instants pour retrouver de la confiance, de la cohérence, de la constance… ».

On l’a compris, que ce soit pour Guingamp comme pour Caen, cette rencontre représente beaucoup plus qu’un simple 8ème tour de Coupe de France…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi