jeudi 29 septembre 2022

Coupe de France : seulement très peu d’équipes de L1 vont la jouer à fond

16èmes de finale (les 5, 6, 7 et 8 mars)

À lire

En raison d’un calendrier surchargé à cause de la Pandémie, très peu de clubs de Ligue 1 vont jouer la Coupe de France à fond. Beaucoup vont aligner une équipe bis.

Pendant dix jours la Ligue 1 et la Ligue 2 font relâche pour laisser la place aux 16èmes de finale de la Coupe de France. Après avoir bataillé chacun de leur côté, représentants du monde amateur et du monde professionnel se retrouvent ce week-end.

Pour les clubs de Ligue 1 encore en lice, les ambitions sont différentes. Bien que tous vont expliquer qu’ils veulent « aller le plus loin possible » et que surtout ils ne « sacrifient pas » cette compétition, il y a deux groupes distincts : ceux qui penseront avant tout à la récupération des joueurs en vue des duels acharnés du championnat, que ce soit en haut ou en bas, et ceux qui vont jeter toutes leurs forces dans la compétition. Et ils sont plus nombreux à faire partie de la première catégorie.

En tête de liste de la première catégorie : le PSG. Quatre jours avant le match retour contre Barcelone, pas question de prendre le moindre risque. Mais en revanche, il s’agira aussi de redonner un peu de temps de jeu à certains (Di Maria, Verratti, Paredes…) que l’on n’a plus vu ces derniers temps sur un terrain. Sauf catastrophe, Marquinhos et Kimpembe ne devraient pas fouler la pelouse du stade Francis le Blé.

Lille, Paris, Lyon et Monaco vont beaucoup faire tourner

Lille n’est plus en Coupe d’Europe, mais Christophe Galtier va également faire très largement tourner son équipe pour le déplacement en Corse. Certains devraient se reposer (Bamba, Bootman, Yazici…), alors que d’autres (Yilmaz) pourraient au contraire reprendre un peu de rythme.

A Lyon aussi l’équipe alignée contre Sochaux samedi ne ressemblera pas à celle vue contre Rennes. Garcia va faire d’une pierre deux coups : reposer ses titulaires (Denayer, Depay, Mendes, Dubois, Toko-Ekambi…) tout en donnant du temps de jeu à ceux qui en manquent (Slimani, Bard, Diomandé, Guimaraes, De Sciglio…).

Même raisonnement à Monaco où on doit s’attendre à de nombreux changements dans le onze qui jouera lundi à Nice. Même si les Monégasques disposent de cinq jours de repos depuis le match à Strasbourg et six avant la réception de Lille le 14 mars.

A Marseille la consigne est claire : jouer la Coupe à fond

En déplacement en banlieue parisienne pour affronter Saint-Ouen, Lens, plus que jamais en course pour la cinquième place, va aussi présenter une équipe bis.

Pour d’autres ambitions (celles du maintien), Lorient se déplacera au Puy (National 2) avec une équipe bis. Tout comme Montpellier, toujours en course pour la cinquième place, ira à Alès sans de nombreux titulaires.

Philosophie complètement différente pour un club comme Marseille. Gagner la Coupe de France est devenu un objectif prioritaire pour l’OM. Sans doute même le seul qui peut lui permettre de sauver sa saison. Et même si l’adversaire (AS Canet) évolue en National 2, consigne a été passée à Nasser Larguet de ne pas négliger ce seizième de finale. Et ce même si le match en retard contre Rennes, programmé trois jours plus tard peut inciter Larguet à faire légèrement tourner. Suspendus à Lille, Alvaro et Sakaï ont de leur côté déjà pu se reposer.

A Brest, la victoire contre Dijon hier permet à Dall’Oglio de se concentrer sur la Coupe de France et un exploit possible contre un PSG diminué. Pas question de faire souffler ses meilleurs joueurs pour le technicien breton. Même chose pour Nice qui veut non seulement entretenir sa dynamique actuelle (deux victoires lors des deux derniers matchs de Ligue 1), mais qui nourrit aussi des ambitions en Coupe de France.

> Tous les matchs des 16èmes

Vendredi 5 mars :

Aubagne – Toulouse (21h)

Beauvais – Boulogne-sur-Mer (21h)

Samedi 6 mars :

Saint-Louis Neuweg – Sedan (14h15)

Rumilly Vallières – Annecy (14h15)

Red Star – Lens (14h15)

Alès – Montpellier (14h15)

Le Puy – Lorient (16h30)

Saumur – US Montagnarde (16h30)

Valenciennes – Metz (16h30)

Lyon – Sochaux (18h30)

Brest – PSG (21h)

Dimanche 7 mars :

Romorantin – Châteaubrian (13h30)

GFC Ajaccio – Lille (18h30)

Angers – Club Franciscain (18h30

Canet-en-Roussillon – Marseille (21h)

Lundi 8 mars :

Nice – Monaco (21h)

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi