mardi 6 décembre 2022

Coupe du Monde : Hugo Lloris, point faible des Bleus ?

France - Danemark (samedi, 17h)

À lire

Notre expert, Noël Tosi*, s’interroge sur le niveau d’Hugo Lloris. Il s’inquiète même, avant le match contre les Danois.

J’ai rarement l’habitude d’être inquiet, ce serait plutôt le contraire. Je suis plutôt enthousiaste, dithyrambique pour notre équipe de France.

Alors que tout le monde s’inquiétait pour le match contre l’Australie, j’avais carrément annoncé la couleur et j’avais présagé une large victoire, avec la manière. Le premier match des Bleus dans cette Coupe du Monde a plutôt donné raison à mon optimisme.

Noël Tosi s’inquiète du niveau du capitaine de l’Equipe de France

Toutefois j’ai une interrogation qui me poursuit depuis quelques temps. Elle concerne le capitaine de l’Equipe de France. Je trouve Hugo Lloris moins décisif.

Dans le match contre l’Australie, on ne peut pas lui imputer grand chose, notamment sur le but encaissé en tout début de match. Mais il n’a pas été tranchant durant la rencontre. Surtout sur la seconde occasion franche des Australiens : la tête qui a touché le poteau. Le portier des Bleus est resté sur les talons, il n’ a ni bougé, ni anticipé.

Mais ce n’est pas tout, si vous revoyez le match, vous vous apercevrez que son jeu au pied est moins performant.

Il donne des ballons difficiles à négocier, qui finissent même parfois directement dans les même dans les pieds des adversaires. Surtout quand il est sous pression.

On savait que ce n’était pas sa qualité première, mais je suis persuadé que nos adversaires du Danemark l’ont remarqué aussi.

Aucun doute : les Danois vont mettre la pression sur Hugo Lloris

Je ne serai pas étonné de voir les Danois déclencher un pressing sur notre gardien, chaque fois qu’il sera en possession du ballon.

Ce constat, je le fais après avoir suivi ses dernières prestations avec Tottenham. Elles ne sont pas mauvaises, mais un peu moins déterminantes. Ça compte pour un gardien qui a failli être élu meilleur gardien de la Coupe du Monde en 2018.

Bref je ne vais pas vous mettre de stress avant un Match d’une telle importance et j’espère me tromper dans mon analyse, mais tout cela n’est pas fait pour rassurer une défense qui n’est déjà pas très sereine…

Je souhaite que Lloris  retrouve sa forme et son immense présence dans les buts des bleus, qui ont fait de lui, un des meilleurs du monde à son poste.

Cela me fait penser à une anecdote concernant Phillippe Sence, que j’ai entrainé à Nimes Olympique, et qui est l’actuel préparateur des gardiens de l’Arabie Saoudite.

Lorsqu’il sortait de l’échauffement d’avant match et qu’il se sentait un peu moins bien que d’habitude, il disait à ses coéquipiers : « Les gars aujourd’hui vous marquez 3 buts et je pense vous assurer le nul. »

J’espère me tromper sur Hugo Lloris, mais je souhaite quand même que nos attaquants marqueront plus de 3 Buts à chaque match.

*Premier technicien français à avoir entraîné aux États-Unis, Noël Tosi a commencé sa carrière sur le banc à l’âge de 27 ans. Passé par Grenoble, Nîmes, Gueugnon, Arles-Avignon, Angers ou encore Cherbourg en France, il a aussi été sélectionneur du Congo et de la Mauritanie.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi