dimanche 29 janvier 2023

Coupe du Monde : Kylian Mbappé en ressort encore grandi

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Il a toujours présenté la Coupe du Monde comme une priorité et l’a montré sur le terrain. Lâché par ses compagnons d’attaque (Griezmann, Dembélé et Giroud) en finale, Kylian Mbappé a donné espoir aux Bleus jusqu’au bout et ressort encore grandi du tournoi.

Chose promise, chose due. La France entière attendait Kylian Mbappé au rendez-vous de la Coupe du monde, et elle n’a pas été déçue. Lui-même s’était mis la pression en faisant du mondial la priorité de sa saison. « Cette Coupe du Monde c’est une obsession. C’est la compétition de mes rêves, j’ai bâti ma saison sur cette Coupe du Monde, je voulais arriver prêt, physiquement et mentalement », expliquera d’ailleurs le numéro 10 des Bleus après son doublé contre la Pologne en huitième de finale.

Depuis 1970, un seul joueur a inscrit 8 buts en phase finale : le Brésilien Ronaldo, en 2002

S’il est apparu moins en vue contre l’Angleterre et le Maroc (tout en étant largement impliqué dans les deux buts des Bleus en demi-finale), le joueur du PSG a répondu aux attentes en finale, avec un triplé historique. Avant lui, seul l’Anglais Geoff Hurst avait réussi cet exploit, avec l’Angleterre en 1966.

C’était finalement la meilleure option pour contrer Lionel Messi : lui mettre en face un joueur encore plus fort, plus efficace. Malheureusement, cela n’a pas suffi. Le destin en a décidé autrement quand, à la 120ème minute, Emiliano Martinez sortait l’arrêt de la Coupe du Monde sur une frappe de Randal Kolo Muani.

L’échec en finale n’empêche pas Kylian Mbappé de marquer de son empreinte cette 22ème Coupe du Monde. Meilleur buteur de la compétition avec 8 réalisations, il est rentré un peu plus dans l’histoire. Depuis Gerd Müller en 1970, seule le Brésilien Ronaldo a marqué autant de buts lors d’une seule phase finale (8 Buts en 2002).

Il est aujourd’hui 6ème meilleur buteur de la Coupe du Monde avec 12 buts (contre 16 pour Klose, premier), à égalité avec un certain Pelé. Surtout, alors que Lionel Messi ne devrait pas jouer l’édition 2026, il est le seul encore en pleine activité internationale.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi