mardi 23 juillet 2024

< Coupe du Monde > Louis Rees-Zammit, le plus jeune Gallois dans un mondial

À lire

Dans une équipe vieillissante, Louis Rees-Zammit représente le futur du rugby gallois. Né au 21e siècle, il bat de nombreux records de précocité. Suffisant pour redonner, dès cette Coupe du monde, des couleurs au XV du Poireau ?

A 22 ans (il est né le 2 février 2001), Louis Rees-Zammit va disputer sa première Coupe du monde en septembre. L’ailier a rejoint la formation première de Gloucester en avril 2019 et est devenu, à 18 ans, le plus jeune joueur de l’équipe à jouer en Premiership, la première division anglaise. En décembre de la même année, il est même devenu le plus jeune joueur à jouer et marquer pour Gloucester en compétition européenne.

Et puis, quelques jours plus tard, nouveau record de précocité, il inscrit un triplé en Premiership. Jamais un joueur aussi jeune ne l’avait fait avant lui ! Avec le XV du Poireau, il n’est pas en reste. Le 21 novembre 2020, lors de la deuxième journée de la Coupe d’Automne, il est sélectionné pour la première fois et inscrit son premier essai face à la Géorgie. Il devient dès le Tournoi des 6 Nations suivant un titulaire indiscutable.

À LIRE AUSSI : votre mag spécial Coupe du Monde de rugby 2023

Il aurait pu jouer pour l’Angleterre

Lors de la deuxième journée, face à l’Ecosse, il est désigné meilleur joueur de la journée après avoir signé une passe décisive et un doublé, dont l’essai de la victoire. Son talent impressionne et plusieurs nations ont essayé de le recruter. Il aurait également pu jouer pour l’Angleterre pour motif de résidence puisqu’il y a étudié pendant deux années tout en jouant pour un club anglais et que, selon l’ancienne réglementation, il aurait ainsi pu choisir le XV de la Rose (aujourd’hui, il faut rester minimum 60 mois). Le Pays de Galles se frotte les mains que Louis Rees-Zammit ait finalement choisi le XV du Poireau !

Killian Tanguy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi