vendredi 24 mai 2024

Coupe du Monde : peut-on attendre quelque chose du Pays-de-Galles de Gareth Bale ?

À lire

Le Pays de Galles retrouve la Coupe du monde après une longue absence. Dans les pas de leur star Gareth Bale, les Gallois essaieront de créer la surprise et de confirmer leur statut d’outsiders.

Depuis leur quart de finale en 1958, les Gallois n’avaient plus vibré pour leur sélection en Coupe du monde. L’attente a été longue, mais elle en valait la peine car l’équipe qui va se déplacer au Qatar a fière allure avec des leaders comme Gareth Bale ou Aaron Ramsey.

Après des saisons compliquées à la Juventus Turin, Ramsey revit à Nice, il a notamment fait un super match face au PSG. Gareth Bale, lui, s’est exilé en MLS, mais il garde la forme pour être prêt pour le dernier défi de sa carrière avec sa sélection.

Il est toujours le facteur X qui marque les buts importants quand l’équipe est en difficulté, des buts souvent spectaculaires, notamment sur coup-franc, sa lourde frappe pouvant déstabiliser n’importe quel gardien. Malgré son manque de temps de jeu au Real, Bale a toujours été à un bon niveau physique avec la sélection. Les Gallois ont gagné le respect de tous après deux derniers Euros réussis avec un beau parcours jusqu’en demi-finale en 2016 et un 8ème de finale en 2021.

Cette belle génération a l’occasion de montrer sur la scène mondiale sa grosse progression et ses qualités dans le sillage des deux stars Bale et Ramsey qui sont les facteurs X incontestables de cette équipe. Pour se qualifier, ils ont dû passer par les barrages, mais ils ont battu une belle équipe d’Ukraine. Cette qualification valide l’excellent travail réalisé par le sélectionneur Robert Page. Il n’était pas destiné à ce poste mais, après avoir été nommé sélectionneur adjoint en 2019, l’ancien sélectionneur des Espoirs a dû remplacer au pied levé Ryan Giggs empêtré dans des problèmes judiciaires.

Passionné, Page vit football, il est souvent présenté comme un véritable penseur du football, il l’analyse avec intelligence et a su faire adhérer les joueurs à son projet. Le Pays de Galles n’a finalement pas souffert de ce changement de sélectionneur et n’a pas été impacté par les problèmes rencontrés par Ryan Giggs. Avec l’Angleterre, les Etats-Unis et l’Iran, le Pays de Galles est dans un groupe où il a toutes ses chances.

Bale-Ramsey, les facteurs X

Au-delà de la chance qu’ils ont eue au tirage au sort, les Gallois ont également un calendrier très favorable avec deux matches face aux Etats-Unis et à l’Iran pour commencer. Ils seront opposés au favori du groupe, l’Angleterre, sur le troisième match et les deux équipes seront déjà qualifiées. Cette génération est brillante, le sort lui est favorable, tout est réuni pour que le Pays de Galles réussisse son retour au Mondial.

Son calendrier

21 novembre : Etats-Unis Pays de Galles à 20h

25 novembre : Pays de Galles Iran à 11h

29 novembre : Pays de Galles Angleterre à 20h

Comment le Pays de Galles s’est qualifié ?

Les Gallois étaient dans le groupe de la Belgique et de la République tchèque notamment. Ils ont perdu en Belgique (3-1) et ont concédé le nul (1-1) face à ces mêmes Belges à domicile. Les coéquipiers de Gareth Bale ont fini 2èmes du groupe à cinq points de la Belgique avec quatre victoires, trois nuls et une défaite alors que la Belgique finissait invaincue avec quatre victoires et deux nuls.

Avec 14 buts marqués et neuf encaissés, les Gallois étaient également deuxième attaque et deuxième défense toujours derrière les Belges (25 buts marqués, 6 encaissés). Ils ont dû passer par les barrages pour se qualifier. Ils ont battu l’Autriche en demi-finale de barrages (2-1) puis l’Ukraine (1-0) en finale sur une frappe de Gareth Bale contrée par Andriy Yarmolenko.

Le chiffre : 64

C’est en 1958 en Suède que le Pays de Galles avait participé la dernière fois à une Coupe du monde. C’était sa seule participation jusqu’à cette année. Avec cette absence de 64 ans, le Pays de Galles a établi un nouveau record qui était détenu par l’Egypte et la Norvège, deux équipes absentes du Mondial pendant 56 ans, entre 1934 et 1990 pour l’Egypte et entre 1938 et 1994 pour la Norvège.

Le joueur à suivre : Bale, la dernière danse

Après une carrière bien remplie en Europe sous les maillots de Southampton, Tottenham et du Real Madrid, Gareth Bale a signé en MLS à Los Angeles. Le vainqueur de la Ligue des Champions n’est pas parti en pré-retraite à 33 ans. Au contraire, il prépare avec minutie cette Coupe du monde, le Pays de Galles ne veut pas rater son retour après tant d’années d’absence. Bale est le leader technique et de vestiaire de cette sélection qui essaiera d’atteindre la phase finale. Et s’il y a des coups francs à prendre, Bale s’en chargera, comme toujours.

Notre pronostic

Le Pays de Galles possède quelques bons joueurs dont Aaron Ramsey et Gareth Bale, mais l’équipe n’est pas suffisamment forte derrière pour aller loin. Le collectif est généreux, solidaire et ce groupe soudé pourrait sortir de sa poule et pourquoi pas atteindre les quarts de finale, mais guère plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi