jeudi 2 février 2023

Coupe du Monde : pour notre consultant, Noël Tosi, « le Qatar est prêt pour surprendre le monde entier »

À lire

Entraîneur très expérimenté, qui a baroudé sur plusieurs continents, dirigé une douzaine de clubs et été sélectionneur en Afrique, Noël Tosi* sera notre consultant pour la Coupe du Monde. Pour sa première intervention, il nous parle de l’équipe du Qatar.

Nous allons essayer de nous concentrer sur le football. Evidemment la question que tout le monde se pose est la suivante : que vaut cette équipe du Qatar ? Vont ils pouvoir rivaliser avec l’élite mondiale du football ?

Avant de répondre a cette question, nous devons dans un premier temps rappeler les éléments que tout le monde rabâche : « la coupe du monde de 2022 est à contre courant de tous les calendriers des précédentes coupes du monde ».

Très bien ….Quel super constat ! Et cela nous fait une belle jambe. Une équipe moyenne ne devient pas une équipe de très haut niveau grâce à un calendrier.

Toutefois là ou les grosses cylindrées ont eu huit jours pour préparer ce mondial, le Qatar le prépare depuis l’annonce officielle de l’attribution de l’organisation de la compétition.

Des joueurs formés en France et en Espagne

Le même entraineur depuis 2017, des joueurs qu’on a préparés depuis des années, une équipe expérimentée avec des joueurs qui sont les meilleurs de la Qatar stars League, dont la plupart ont été formés en France, dans des clubs comme Nancy ( Karim Boudiaf ), Auxerre (Assim Madibo ), alors que la star de la dernière passe, Akram Afif, a été formé en Espagne ( Seville, Villareal) et qui est le meilleur buteur du championnat actuel (13 buts) et 17 caviars que ses partenaires n’ont eu qu’ a pousser au fond des filets.

Mais l’argument, qui est pour moi, le plus déterminant est le fait qu’ils ont arrêté leur championnat depuis deux mois, pour une préparation physique arrivée au TOP niveau. Contrairement à la France, et d’autres équipes, qui comptent leur blessés ou leurs fatigués, Le Qatar arrive en pleine forme. Est ce déterminant ? La réponse est oui assurément OUI !

Leurs derniers résultats plaident aussi en la faveur du pays hôte de cette Coupe du Monde. Champion d’Asie 2019 …19 buts marqués et un seul encaissé, une extraordinaire performance en Gold cup, en perdant la demi finale contre les Etats Unis, après avoir ratés un penalty et après avoir dominé la plupart du match.

Certes il y a un peu moins de réussite en début d’année contre les équipes Européennes (défaites contre la Serbie et le Portugal ), mais avec beaucoup d’essais et de turn over dans l’effectif.

Très bien c’est bien beau tout ça, mais alors, le Qatar quel niveau ?

Je ne suis pas un champion des pronostics mais je peux assurer que les Qataris ont mis tous les moyens pour réussir leur mondial. Le moindre détail a été pensé, tout a été fait pour que cette équipe ait toutes ses chances.

En 2017 pour l’organisation de la Coupe du Monde de handball, le Qatar avait naturalisé un nombre incroyable d’étrangers, mais le pays du Golf n’aurait jamais pu renouveler ce fait avec le football et la coupe du monde sous peine d’être passé à la moulinette par les télévisions du monde entier. Il fera donc avec les joueurs opérants dans la Qatar Champions League.

Reste un détail  croustillant que je vous ai gardé pour la fin ! Dans la Chan organisée au Qatar et dans le match des demi finales contre l’Algérie, le Qatar était mené au score et il y a fallu 17 minutes d’arrêts de jeu et 8 corners pour qu’ils égalisent … En vain. J’espère que nous  aurons des arbitres avec des chronomètres normaux et non pas  des chronomètres en bois !

C est bien beau tout ça ! Mais la réponse a la question initiale …. Le Quatar quel niveau ?

Pour moi cette coupe du monde sera la coupe du monde des surprises, alors attention au Qatar, attention aux moyens mis en oeuvre pour réussir, attention à des joueurs arrivant en pleines possession de leurs moyens physiques et avec une équipe habituée à jouer ensemble.

*Premier technicien français à avoir entraîné aux États-Unis, Noël Tosi a commencé sa carrière sur le banc à l’âge de 27 ans. Passé par Grenoble, Nîmes, Gueugnon, Arles-Avignon, Angers ou encore Cherbourg en France, il a aussi été sélectionneur du Congo et de la Mauritanie.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi