dimanche 28 février 2021

Crise à l’OM : Maracineanu s’en mêle, la ministre va parler à Eyraud

À lire

Pour Sanson, la Premier League c’est pas l’Amérique…

Le moins que l'on puisse dire c'est que Morgan Sanson fait des débuts timides en Angleterre. Si tout va...

Milik, le nouveau goléador qui peut réveilller l’OM ?

Il y a ceux qui doutent et ceux qui sont certains que le recrutement de l'international polonais de Naples...

Suite de la 27ème journée, les pronostics de la rédaction

Après les trois victoires à l'extérieur en trois match, vendredi et samedi, les équipes qui reçoivent auront-elles plus de...
Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Alors que le conflit entre Jacques-Henri Eyraud et les supporters a atteint un point de non retour, c’est au tour de Roxana Marcineanu de s’en mêler.

Invitée de France Info ce matin, la ministre déléguée aux Sport, a révélé qu’elle allait contacter le président de l’OM pour discuter de la situation. Et a fait savoir qu’elle était plutôt du côté des supporters. « Les supporters étaient là avant que les dirigeants de Marseille ne soient là » a-t-elle expliqué. «  Ils seront encore là pendant des années, et il faut les respecter. Il faut aussi les associer, trouver des terrains d’entente et de discussions et pourquoi pas les impliquer à la gouvernance du club. C’est-à-dire pouvoir donner leur avis au moment des prises de décisions sur des joueurs ou des entraîneurs ».

A l’origine de cette intervention, un courrier de Samia Ghali, adjointe au maire de Marseille qui avait alerté la ministre déléguée aux sports. « Ce que les Marseillais attendent, ce sont des résultats. Cette dissolution est une double peine inconcevable », a commenté cette dernière à propos de l’attitude de JHE envers les associations de supporters. « L’histoire de l’OM, ce n’est pas celle d’un supportérisme caporalisé. Chacun, à la place qui est la sienne, doit prendre ses responsabilités ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

Donec risus diam commodo dolor vulputate, efficitur. elementum id ut ut