samedi 26 novembre 2022

Cyclisme français : À la recherche de la nouvelle star…

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

De plus en plus, les jeunes talents prennent le pouvoir dans le peloton à l’image de Remco Evenepoel, Tadej Pogacar, Wout Van Aert ou encore Mathieu Van der Poel. Mais la France n’est pas en reste avec des Espoirs qui ne tarderont pas à briller. Mais qui sont-ils ? 

Le peloton connaît une profonde révolution avec l’explosion de talents comme Tadej Pogacar, Remco Evenepoel, Wout Van Aert ou encore Mathieu Van der Poel. Des coureurs spectaculaires qui savent prendre leur destin en mains pour aller briguer les plus grandes victoires. La France semble attendre également ce coureur hors norme qui part toujours avec l’idée de gagner sur les différentes courses. Même si, pour Steve Chainel, on ne peut pas oublier que le champion du monde actuel est Français.

« Dans le cyclisme français, on a notre Van der Poel ou Van Aert. Il ne faut pas aller bien loin. Il s’agit de Julian Alaphilippe. Il est capable de gagner les 5 Monuments. Il faut être honnête. Mathieu Van der Poel et Wout Van Aert sont des tueurs. Ils ont un peu plus de punch et de vitesse au sprint que Julian. Ils peuvent régler un petit groupe sur la ligne d’arrivée, mais Julian fait partie de cette castelà. Il commence à avoir un peu plus d’âge. Il a l’expérience, mais il reste le coureur français capable de rivaliser avec ces deux gaillards. Même face à la nouvelle génération et Evenepoel ou autre. »

La France n’est pas orpheline dans les jeunes catégories même si certains en doutent. Il suffit de voir les classements des Espoirs pour s’en convaincre. Les Français sont bien représentés et ils continuent leur progression pour rivaliser avec les meilleurs. 

« On est tous dans l’attente de voir ce que va donner Romain Grégoire »

Même si pour Steve Chainel, il est évident que le nom de Romain Grégoire (en photo), actuellement coureur de l’équipe Continentale Groupama-FDJ, récent vainqueur de Liège-Bastogne-Liège Espoirs, mérite d’être cité.

« On est tous dans l’attente de voir ce que va donner Romain Grégoire. Il est champion de France de cyclo-cross et surtout vainqueur de Liège-Bastogne-Liège Espoirs. C’est peut-être le très grand Français, mais des futurs très grands et des Espoirs, on en a eus pleins et ils se sont cassés les dents. Le cyclisme français va bien, dans les jeunes catégories, les Français sont présents, capables d’aller gagner des titres, mais c’est souvent un problème de franchir le Rubicon et de jouer dans la catégorie au-dessus. Je fais confiance à des coureurs comme Julian, Grégoire et d’autres comme Benoît Cosnefroy ou Valentin Madouas. Ils sont un cran en-dessous de certains jeunes actuels, mais ils sont très bons et ils ont déjà réussi à les battre. C’est bon signe. »

Une jeune génération qui tarde à remplacer les Bardet et Alaphilippe

En U23, on peut donner plusieurs noms qui pourraient prendre leur part. Le premier est Matis Louvel. Le coureur d’Arkéa-Samsic prend de l’ampleur chaque année et devrait encore surprendre dans les prochains mois, tout comme ses coéquipiers Kévin Vauquelin et Donovan Grondin.

Chez AG2R Citroën, on compte sur Paul Lapeira, Antoine Raugel ou le champion de France Espoirs Valentin Retailleau 3ème de Gand-Wevelgem Espoirs cette année. Sans oublier Clément Champoussin. Du côté de la Cofidis, on possède également une belle génération de jeunes coureurs avec Hugo Toumire, Thomas Champion ou Alexis Renard.

A 23 ans, le jeune puncheur de Total-Energies Mathieu Burgaudeau a déjà marqué les esprits avec une belle victoire d’étape sur Paris-Nice. Pour le moment, chez Groupama-FDJ, on sait que l’on possède de très bons coureurs comme David Gaudu et Valentin Madouas qui peuvent viser haut. Derrière, la relève est déjà présente, en réserve, au niveau continental, avec Romain Grégoire, mais également le grimpeur Lenny Martinez ou encore Eddy Le Huitouze. Des noms qu’il faudra apprendre à connaître.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi