jeudi 29 septembre 2022

Sunweb : Romain Bardet a-t-il fait le bon choix ?

Le grimpeur français a quitté AG2R pour Sunweb.

À lire

A 30 ans, Romain Bardet a décidé de fermer la parenthèse AG2R-La Mondiale pour en ouvrir une inédite avec Sunweb. Ce départ à l’étranger en forme de dernier défi était une nécessité après une décennie en France à tutoyer les sommets sans jamais les atteindre.

Il n’y a pas d’âge pour se réinventer. S’il n’a qu’à se féliciter de son bilan dans son club formateur, où il a gravi tous les échelons, terminant à sept reprises dans le Top 15 du Tour de France, deux fois sur le podium, avec quatre étapes, un maillot de meilleur grimpeur, et une ribambelle de places d’honneur (vice-champion du monde, 2ème du Dauphiné, 3ème de la Doyenne, 4ème du Tour de Lombardie, 5ème de Paris-Nice…), il manque encore à Romain Bardet une victoire de prestige dans un des cinq Monuments et dans un grand tour.

C’est peut-être, sûrement, pour perforer ce plafond de verre qui l’empêche de franchir ce dernier palier vers la gloire qu’il a choisi de donner une nouvelle orientation à sa carrière… quand la facilité eut été de prolonger chez AG2R La Mondiale (qui va devenir AG2R Citroën Team en 2021). Et de copier Thibaut Pinot qui a prolongé chez Groupama-FDJ. Romain a longtemps hésité. Avant de se rendre à l’évidence : il lui fallait sortir de son confort pour espérer progresser encore. Dans une équipe qui axait toute sa saison sur lui, avec le Tour de France en tête d’affiche, la pression était forte. Sans résultats tangibles depuis deux ans, le risque était de mourir à petit feu.

Aux côtés d’Hirschi et Hindley, Bardet ne sera plus seul

En choisissant Sunweb, il a voulu briser la dynamique pour en créer une autre, dans une formation réputée pour son grand professionnalisme et qui a pris une autre dimension après le déconfinement (deux victoires d’étapes sur le Tour avec Hirschi et Andersen, la Flèche Wallonne avec Hirschi, une étape et une 2ème place sur le Giro avec Hindley). Romain Bardet espère trouver en Allemagne les conditions de sa rédemption, et éviter ainsi d’avoir des regrets, ceux qu’il aurait forcément nourris en restant toute sa vie dans la même équipe. Aux côtés de Marc Hirschi (22 ans), révélation suisse de la saison, et de Jai Hindley (24 ans), coureur australien qui s’est distingué lors du dernier Giro (2ème et vainqueur d’une étape), Bardet ne sera plus seul en première ligne.

Plus impliqué que jamais sportivement sur un calendrier taillé à sa mesure, mais en même temps moins exposé à la pression, aux obligations extra-sportives de son statut de leader unique, il a tout à gagner à rejoindre un Team qui va lui permettre d’aller à l’essentiel, de se consacrer pleinement à la course, à la fois protégé par son statut et la présence à ses côtés de coureurs capables de le tirer vers le haut, ce qui n’était pas forcément le cas chez AG2R qui dépendait de ses résultats. Il va pouvoir cibler plus précisément ses objectifs, affiner sa préparation en conséquence. Le risque, car il y a toujours un risque surtout lorsqu’on change d’équipe pour la première fois la trentaine venue, est que la mayonnaise ne prenne pas. En effet, rares sont les coureurs français qui ont réussi à performer dans une équipe étrangère, Alaphilippe semblant être une sorte d’exception contemporaine.

Il sera moins exposé

L’expérience de Pierre Rolland chez Cannondale a été de courte durée et lorsque Warren Barguil était chez Sunweb, en 2017 sa meilleure année, il avait cinq ans de moins. Parce qu’ils savent tout ça, les dirigeants allemands ont offert à Romain la présence à ses côtés de son compagnon d’entraînement, Romain Combaud (29 ans), transfuge de Nippo Delko One Provence. “C’est un choix de carrière, une envie de découvrir autre chose, un nouvel environnement, disait Bardet au moment de signer son contrat de deux ans, l’occasion de donner une nouvelle dimension à ma trajectoire. Tous les critères me semblent réunis pour connaître cette expérience à l’étranger que j’ai toujours voulu vivre.” En pleine maturité, Romain est suffisamment intelligent, motivé et équilibré dans sa vie de famille (il est papa depuis février) pour transformer l’essai.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi