dimanche 2 octobre 2022

Transferts cyclisme : le top 10 des Français qui bougent

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Quelques coureurs français, et pas seulement Romain Bardet, ont déjà marqué le marché des transferts en ralliant une nouvelle équipe.

CALMEJANE COUPE LE CORDON

A bientôt 28 ans (le 6 décembre), le natif du Lot-et-Garonne va porter les couleurs d’AG2R Citroën la saison prochaine. Il quitte la formation Total Direct Energie où il a débuté en pro en 2016 : “Lilian Calmejane a déjà démontré son talent : du punch, du caractère et une soif de victoire” a tweeté la formation dirigée par Vincent Lavenu. Le vainqueur d’une victoire d’étape sur la Vuelta en 2016 et sur le Tour de France en 2017 (aux Rousses) a de son côté tweeté sa joie : “Changement de cap pour 2021, tellement impatient de rejoindre le collectif AG2R. Très reconnaissant envers “JR” (Jean-René Bernaudeau) et Total Direct Energie”. Sa signature est à la fois un virage important pour ce coureur complet et sa future équipe.

BARDET LIBÉRÉ

A 30 ans (le 9 novembre), le Français quitte AG2R La Mondiale pour la Sunweb pour les deux prochaines saisons. C ’est une nouvelle grande étape qui se profile pour le natif de Brioude. Le coureur aura passé neuf ans, entre 2012 et 2020, dans la structure de Vincent Lavenu : “Il était important pour moi de trouver une équipe qui impliquait les meilleures technologies dans le matériel et les autres domaines. Chez Sunweb, j’ai l’opportunité de démarrer sans attentes spécifiques, ou d’objectifs sur des courses précises. Nous allons d’abord nous concentrer sur les fondamentaux pour nous améliorer dans tous les domaines”. 2ème de la Grande Boucle en 2016 et 3ème en 2017, Bardet, après une édition malheureuse en 2020 (non-partant 14ème étape), n’a peut-être pas fait une croix sur cette ambition de remporter le Tour avec sa nouvelle équipe. C’est un nouveau départ pour lui au sein de cette formation allemande qui a brillé sur le Tour 2020 (2 étapes remportées).

COMBAUD DANS LES VALISES DE ROMAIN

Dans son nouveau challenge, Romain Bardet est accompagné par ce coureur de 29 ans, de chez Nippo-Delko, depuis fin 2015. Il n’est pas rare de constater qu’un grand leader qui change d’équipe est souvent suivi par des équipiers. Mais pour Bardet, Romain Combaud est davantage que cela. Les deux coureurs ont tissé des liens de longue date. Originaire du Cher, Combaud habite Clermont-Ferrand, comme son futur leader avec lequel il s’entraîne souvent.

LATOUR, RECULER POUR MIEUX REBONDIR ?

Comme il nous l’explique, l’ancien lieutenant de Romain Bardet avait besoin de relever un nouveau défi. Coureur puissant au potentiel très intéressant, le Drômois de 27 ans s’est engagé avec l’équipe vendéenne dirigée par Jean-René Bernaudeau pour les deux prochaines saisons, plus une en option. Total Direct Energie se trouve davantage en difficulté quand les routes s’élèvent. Latour, de par son profil, pourra combler ce déficit : “C’est le coureur qui nous manquait depuis l’arrêt de Thomas Voeckler et le départ de Pierre Rolland” confie le manager.

AVEC SARREAU, AG2R S’OFFRE UN SPRINTEUR

C’est sans aucun doute un moment charnière dans la carrière de ce coureur de 27 ans. Celui-ci n’avait jusque-là couru que sous les couleurs de la Groupama-FDJ. Le cycliste natif de Vierzon, enclenche une nouvelle dynamique pour les deux prochaines saisons. Sans sprinteur pur, AG2R va pouvoir miser sur l’expérience de ce coureur aguerri (12 victoires dont 5 en 2019) dans l’ombre de Démare dans l’équipe de Marc Madiot : “Marc Sarreau possède déjà une belle expérience, insiste Vincent Lavenu. Il gagne régulièrement depuis son passage chez les professionnels. Il tourne autour d’une belle victoire en UCI World Tour. Nous allons tout mettre en place pour qu’il y parvienne avec AG2R Citroën Team”.

TOUZÉ, LE BEL AVENIR

Arrivé en 2019 chez Cofidis, ce coureur va découvrir une autre équipe World Tour française. Son contrat le lie avec AG2R jusqu’en 2022. Il est âgé seulement de 24 ans. Il est perçu comme un coureur prometteur. L’an dernier, il s’était distingué notamment sur la PolyNormande (3ème), mais aussi sur le championnat national à la même place, lequel avait couronné Warren Barguil. Ses deux prochaines saisons auront valeur de tests pour lui. On l’attendra surtout sur les classiques et les sprints.

GENIEZ DANS LES ROUES DE LATOUR

Après la FDJ et AG2R, Alexandre Geniez (32 ans) va découvrir une troisième équipe française. Il a signé chez Total Direct Energie jusqu’en 2022. Il suit donc le même chemin que Pierre Latour. En manque de résultats depuis quelques mois, le natif de Rodez compte bien se relancer. C’est un bon grimpeur : “J’avais besoin de changer d’environnement. La structure souhaite se renforcer pour les courses en montagne. Je serai là pour épauler les leaders et tenter des coups” a déclaré le vainqueur de trois étapes sur la Vuelta.

DOUBEY, LE TOUR DANS LE VISEUR

Le natif de l’Ain va courir pour l’équipe vendéenne à partir de 2021. Il arrivait en fin de contrat chez Circus Wanty Gobert. A 27 ans, il s’est mis d’accord avec sa nouvelle équipe pour les deux prochaines saisons : “Je suis enthousiaste à l’idée de faire partie du projet. J’ai beaucoup échangé avec Benoît Génauzeau (directeur sportif). Le Tour de France ? Bien entendu j’y pense. Cela me motive. Remplir un rôle de lieutenant c’est quelque chose que j’affectionne particulièrement”. Auprès de Latour, il pourra se charger pleinement d’occuper cette mission.

ROCHAS, RÉVÉLATION EN PUISSANCE ?

Après deux saisons passées comme néo-pro chez Nippo Delko Provence, ce coureur de 24 ans va pouvoir essayer de débloquer son palmarès. Avec ses qualités naturelles de grimpeur, Rochas tentera de passer un cap dans l’équipe nordiste World Tour : “Cette nouvelle expérience va me permettre de progresser à l’échelon supérieur”. Cédric Vasseur loue les aptitudes “d’un jeune et prometteur talent français. Je suis certain qu’il sera une des révélations françaises de ces prochaines années”. Auprès de Guillaume Martin, son leader.

JAURÉGUI, NOUVEAU DÉFI CHEZ B&B VITAL-CONCEPT

Il arrivait en fin de contrat chez AG2R. Quentin Jaurégui est professionnel depuis 2014. Il a, à son actif, une victoire lors du Grand Prix de la Somme en 2015. En 2019, il a fini 2ème des Boucles de l’Aulne. Depuis 2015, il représentait l’équipe AG2R la Mondiale. Avec deux participations au Tour d’Espagne et deux autres au Giro, le natif de Cambrai n’a encore jamais disputé le Tour de France, à 26 ans.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi