vendredi 14 juin 2024

Cyril Dumoulin et les stages d’été : « Ils veulent bouffer du hand ! »

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

Depuis plus de 10 ans, le gardien de Tremblay Cyril Dumoulin a su développer son Académie et ses stages pour en faire une référence.

Pourquoi avoir décidé de créer vos stages ?

Cela fait plus de 10 ans que l’on fait nos stages. L’idée est venue de mes jeunes années. J’avais adoré cela pendant mes vacances, même si c’était du foot. Le fait de maintenir l’activité sportive durant l’été m’avait fait du bien. A Chambéry, on avait pris l’habitude de faire des missions auprès des jeunes pour les initier au handball. J’avais adoré ce contact et cette transmission. J’ai voulu le développer avec mes stages et ma propre structure.

Votre expérience vous a-t-elle aidé à vous développer ?

Au début, on était sur de la découverte et de l’amusement mais, rapidement, on est parti sur quelque chose de plus intensif. On retrouve maintenant à chaque session des passionnés et des enfants qui veulent bouffer du hand. On se retrouve avec des stagiaires motivés et très à l’écoute. Ils ont envie d’apprendre. Ça renforce ce sentiment de transmission. C’est agréable de le faire. Tout en s’impliquant totalement.

Cyril Dumoulin inculque la gagne dans ses stages

Est-ce facile de concilier sa carrière et l’organisation des stages ?

J’ai un métier intense et prenant, mais avec du temps libre. Mon choix était de me tourner vers ce projet. Je suis aussi bien entouré. C’est une chance. Je peux me reposer sur une belle équipe. Je ne pourrais pas faire tout, tout seul. Mais je suis au cœur des décisions.

J’ai voulu construire dans l’échange avec des coachs qui sont revenus souvent dans les stages. C’est un projet sportif et pédagogique. On sait être ouvert aux besoins de nos stagiaires. Il y a un vrai échange durant le stage. C’est une fierté de revoir les stagiaires revenir chaque année. On parle souvent de la famille de l’Académie Dumoulin. C’est une réalité.

« J’ai croisé un ancien stagiaire en Proligue »

Avez-vous vu d’anciens stagiaires devenir pro ?

On a déjà des jeunes qui sont passés par des filières sport-études. On a des jeunes qui ont touché des sélections nationales de jeunes. On a un jeune au centre de formation de l’US Ivry. On a Quiemo Duchaussoy qui est à Strasbourg en Proligue. Ce sont des joueurs que l’on continue de suivre. C’est un moment fort d’avoir croisé mon ancien stagiaire à Strasbourg cette saison en Proligue. C’est une énorme fierté.

Quelle est la suite ?

Après deux années mortes de Covid, on reprend le fonctionnement et nos habitués. Il y a des projets de développement dans les cartons, sur les périodes, les lieux, les thématiques… On avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi