samedi 13 avril 2024

D1 Arkema : pourquoi le PSG ne veut pas aller à Lyon dimanche

À lire

Le choc du championnat de France ce Division 1 féminine aura-t-il lieu ? Rien n’est moins sûr. Secoué par un fait-divers sordide, concernant une de ses joueuses phares (attaquée à coup de barre de fer le 4 novembre au soir), le club de la capitale a demandé aux instances du football français de reporter la rencontre.

Selon le club de la capitale, que l’on peut aisément comprendre, l’équipe féminine n’est pas en mesure de jouer une telle rencontre, décisive pour l’attribution du titre (alors que les deux équipes, invaincues, se partagent la tête du championnat). D’un point de vue strictement sportif, le club sera privé de Kheira Hamraoui et Aminata Diallo, toutes les deux au cœur de l’affaire (la première a été agressée, la seconde a passé une quarantaine d’heures en garde à vue, dont elle est sortie sans aucune poursuite).

Le PSG a de quoi être optimisme

Toutes les deux internationales, Hamraoui et Diallo, qui n’était pas à l’entraînement aujourd’hui, sont les seules spécialistes du poste de « sentinelle » au sein du PSG. Une autre internationale, Sakina Karchaoui a également été entendue comme témoin dans la matinée, alors que plusieurs joueuses ont reçu des menaces par téléphone.

En fin de saison dernière déjà, le match Lyon – PSG, décisif pour le titre, avait été reporté pour cause de Covid, a près que plusieurs joueurs importantes de l’OL avait été touchée par l’épidémie. Finalement, le club de la capitale s’était imposé (1-0) au Groupama Stadium.

Compte tenu de la gravité de la situation, le PSG était optimisme pour la suite donnée à sa demande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi