vendredi 31 mars 2023

Dans l’ombre de Mbappé et Haaland, le onze type de la nouvelle génération

À lire

Pour ce onze type de la nouvelle génération, la valeur n’a pas attendu le nombre des années pour se manifester. Ils ont tous moins de 20 ans, et déjà ils sont le football d’aujourd’hui, la plupart déjà titulaires dans des clubs de Ligue des Champions. Si l’Euro arrive un peu tôt pour les mettre encore plus en lumière, la Coupe du Monde en 2022 pourrait leur permettre d’ouvrir une nouvelle ère.

Gardien


Anatoliy Trubin

Champion d’Ukraine à 18 ans avec son club formateur, le Chakthar Donetsk, pour sa première saison avec les pros, Trubin est un géant de deux mètres qui n’est pas resté longtemps dans l’ombre de l’emblématique Andriy Pyatov (36 ans, 100 sélections). Le 15 juillet, il a même laissé le brassard de capitaine à son héritier lors d’un match de championnat.

Jamais un joueur aussi jeune n’avait eu un tel honneur à 18 ans et 349 jours. Quelques semaines seulement avant de fêter un second titre de champion d’affilée. Encore dans l’attente d’une première sélection nationale, Trubin était en concurrence avec le jeune Lubin, 22 ans, du Real Oviedo, ou Bushchan, pour incarner l’avenir face aux trois premiers, Pyatov (36 ans), Pankiv (36 ans) et Boyko (33 ans).

Encore qualifié pour les 8èmes de finale de la Ligue Europa, après avoir fait ses débuts en Ligue des Champions (5 matches) Trubin avait même pris la main avec le Chakthar… pour mieux la garder lors de l’Euro ?

Défenseurs


Aaron Hickey

Transféré à Bologne cet été, en provenance d’Heart of Midlothian, son club formateur, le défenseur latéral écossais étonne son monde depuis qu’il a réussi à s’imposer en Serie A. Sous contrat jusqu’en 2024, il n’est plus très loin de la sélection écossaise. Préférant rejoindre un club de seconde zone européenne pour gagner du temps de jeu, alors que le Bayern, City, la Lazio, Aston Villa ou Lyon l’avaient clairement contacté, l’Ecossais de 18 ans a su convaincre Bologne de lever son option d’achat (2 M€) pour s’inscrire dans la durée et grandir loin du tumulte des grands clubs. A son rythme.

Benoît Badiashile

Lui aussi a été prolongé par son club jusqu’en 2024, après avoir signé son premier contrat pro à 16 ans et avoir été un des premiers joueurs nés au XXIème siècle à débuter en Ligue des Champions. A 20 ans, il vit déjà sa troisième saison de L1 dans un registre de défenseur central longiligne (1m92) et élégant, capable d’apporter le surnombre et d’être décisif (3 buts en L1).

L’international Espoirs a déjà été l’objet d’offres concrètes de la part de Manchester United en 2018, ou de la Juventus, de Leipzig et du FC Barcelone, mais il a jusqu’à présent toujours privilégié un club formateur rejoint à 15 ans. S’il continue à monter en régime, nul doute que les ambitions monégasques ne correspondront plus longtemps à sa marge de progression et à un potentiel physique et technique hors norme.

Rhys Williams

Pur produit de la formation des Reds, l’international U21 ne passe pas inaperçu du haut de son mètre quatre-vingt quinze, intraitable dans le jeu aérien et étonnamment à l’aise techniquement pour représenter le prototype du défenseur central moderne.

Déjà aligné à 6 reprises en Ligue des Champions par Klopp, trois fois en Premier League, il a notamment profité de la grave blessure de Van Dijk, son modèle, pour gagner du temps de jeu et démontrer beaucoup de sérénité. Sous contrat jusqu’en 2025, il incarne la prochaine génération des Reds à l’instar de Curtis Jones ou Harvey Elliot.

Nuno Mendes

Latéral gauche du Sporting, le Portugais (photo), qui fêtera ses 19 ans en juin prochain, est déjà tellement sollicité que son club, six mois après lui avoir fait prolonger son contrat jusqu’en 2025, y a aussi intégré une clause libératoire de 70 M€.

Il faut dire qu’entre temps, l’international U21 a été approché par la Juve, Arsenal, Leicester et Liverpool, les Reds allant même jusqu’à évoquer un transfert cet été pour concurrencer Robertson et préparer sa succession. En raison des difficultés financières liées à la pandémie, le Sporting serait prêt à laisser partir un joueur qui a déjà 25 matches de Liga Nos dans les jambes et un potentiel énorme.

Milieux


Jamal Musiala

Une semaine après son dixhuitième anniversaire, il signait son premier contrat pro avec le Bayern Munich jusqu’en 2026 pour un salaire de 5 M€ par an. 27 apparitions avec les pros, 4 buts à son compteur, dont 1 en Ligue des Champions face à la Lazio, pour en faire le plus jeune buteur de l’histoire du club dans la compétition, avaient largement suffi pour légitimer cet engagement exceptionnel pour un joueur aussi jeune.

Dans un registre de jeu très offensif, il incarne évidemment la prochaine génération  d’un foot allemand qu’il a préféré à l’Angleterre, où il a été formé entre 2010 et 2019 à Southampton et Chelsea, alors que sa double nationalité lui aurait permis de se tourner vers les Three Lions. International Espoirs… anglais, la prochaine étape est donc la Mannschaft.

Eduardo Camavinga

A 18 ans, il a déjà marqué l’histoire du football français, plus jeune joueur à être appelé en équipe de France A (à 17 ans et 303 jours) depuis… 1914, et plus jeune buteur quelques semaines après pour sa première titularisation face à l’Ukraine (17 ans et 332 jours).

Plus jeune lauréat du prix UNFP du meilleur joueur du mois en L1, à 16 ans, Camavinga a aussi découvert la Ligue des Champions un an après avoir été champion de France… U17. Milieu relayeur technique et hyper intelligent, capable de faire de grosses différences balle aux pieds comme de jouer simple pour fluidifier le jeu, le natif de Miconje, en Angola, n’a évidemment pas vocation à rester plus longtemps en Bretagne. A l’issue d’un Euro qu’il devrait disputer, peut-être avant, le Real Madrid devait formuler une offre et l’amener dans une autre dimension.

Giovanni Reyna

En signant à Dortmund en 2019, le milieu à tout faire n’a pas dit adieu au soccerUS, qu’il rejoint depuis avec la sélection américaine, il s’est surtout ouvert un horizon européen propice pour faire une grande carrière.

Dans un club allemand réputé pour permettre aux meilleurs jeunes de s’épanouir, l’un des meilleurs tremplins de la planète foot, Giovanni Reyna (18 ans) n’a pas tardé à démontrer tout son talent, en Bundesliga comme en Ligue des Champions, pour une acclimatation expresse aux exigences du très haut niveau. Habile technicien, avec une excellente vision du jeu et un gros volume, il est voué à devenir le porte-drapeau du foot US dans le monde.

Pedri

Dans le Top 3 sur le marché des transferts des moins de 20 ans, avec un contrat qui le lie au Barça jusqu’en 2024, Pedro Gonzalez Lopez, dit Pedri, a signé en Catalogne en 2019 en provenance de Las Palmas pour 5 M€ avec une clause libératoire, obligatoire en Espagne, de 400 M€ qui dit tout le bien qu’en pensent les dirigeants blaugranas.

Lancé dans le grand bain par Koeman cette saison, il a fait ses débuts en Liga en septembre et ne cesse, depuis, malgré les hauts et les bas de son équipe, de démontrer un talent hors norme, disputant à 17 ans son premier Classico et découvrant dans la foulée la Ligue des Champions. Avec Fati, de la même génération, il est voué à prendre très bientôt les rênes d’un club en pleine transition. L’après Messi, c’est lui.

Attaquants


Ansu Fati

Si, de tous les joueurs nés après l’an 2000, il est le plus cher, c’est que son talent, précoce, est rare dans un registre de jeu qui n’est pas sans rappeler celui de Messi.

Capable de faire d’immenses différences individuelles, Fati (18 ans) a grandi également dans le culte du jeu à la catalane, bercé par les exploits de ses aînés et adoubé par la Pulga elle-même depuis ses débuts, à 16 ans et 10 mois, plus jeune joueur de l’histoire du Barça à jouer au Camp Nou, à y marquer un but, à y délivrer une passe décisive, à être aligné en Ligue des Champions… et forcément avec la Roja, depuis le 3 septembre 2020. Trois jours après, il battait le record du plus jeune buteur de l’histoire de la sélection.

A 17 ans et 311 jours, il ouvrait son compteur international. Si une blessure à un genou est venue contrarier sa trajectoire en début d’année, on devrait le retrouver lors du prochain Euro en symbole d’une génération sans complexes.

Youssoufa Moukoko

Pour sa première saison avec les pros, l’avant-centre allemand d’origine camerounaise du Borussia Dortmund n’en finit plus d’écrire l’histoire. A 16 ans et un jour, lorsqu’il remplace Haaland ce 21 novembre 2020 face au Hertha Berlin, il devient en effet le plus jeune joueur jamais aligné en Bundesliga.

A partir de là, il n’est pas étonnant de le voir, depuis, battre tous les autres records de précocité, en Ligue des Champions, premier d’une longue série qui passera bientôt, à n’en pas douter, par une première convocation avec la Mannschaft. Parce que c’est son destin, celui d’un joueur qui ne fera pas de vieux os à Dortmund où il est sous contrat jusqu’en 2022.

Tom Boissy

> Retrouvez cet article dans Le Foot magazine, en vente ici ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi