jeudi 13 juin 2024

Divorce Juninho-Jean-Michel Aulas ?

À lire

Que se cache-t-il réellement derrière les déclarations de Juninho, qui a annoncé hier son départ de l’OL en fin de saison ? Un divorce avec Jean-Michel Aulas ? Un malaise chez les Gones au minimum…

« J’espère bien finir la saison, et à la fin, normalement, c’est fini ». Cette phrase de Juninho, lâchée hier sur RMC a eu l’effet d’une véritable bombe.

Pourtant, le Brésilien avait prévenu. « J’avais dit trois ans. Je vais bien réfléchir à la fin de la saison. Mais dans ma tête c’était pour trois saisons ». 

Pas le bon moment à quatre jours de l’Olympico…

L’ennui, c’est que cette annonce arrive après déjà plusieurs gros écueils rencontrés par l’OL dans ce premier tiers de saison. « L’affaire Marcelo », la « démontada » de Nice, le « penalty gate » de Rennes… Le tout résumé par une décevante septième place, à 15 points du PSG, 5 de la deuxième place, directement qualificative la Ligue des Champions, 4 du podium. Mais aussi, un seul petit point devant le 11ème. La situation pourrait même s’aggraver encore si les Gones ne remportait pas l’Olympico dimanche soir.

Dans l’émission Rothen s’enflamme, Juninho a évoqué un besoin de « se reposer », détaillant la complexité de son poste. « Pour beaucoup de monde, tu ne fais pas grand-chose quand tu es directeur sportif. Mais il y a une fatigue mentale énorme. Je ne veux pas dépasser la limite. Ce n’est pas une menace, j’aime le club, j’ai beaucoup de respect pour le président et pour l’institution. J’ai aussi beaucoup donné au club et il ne faut pas l’oublier. »

Juninho en situation d’échec

C’est justement l’amour de Juninho pour le club qui rend sa sortie médiatique étrange, quatre jours avant une rencontre aussi importante que la réception de l’OM.

On peut voir à travers ce message un véritable cri de détresse du directeur sportif de l’OL qui, s’il a réussi quelques bonnes choses en terme de transferts (on pense aux Brésiliens Guimaraes et Paqueta), est clairement dans une situation d’échec.

7èmes en 2020, pour sa première saison en tant que directeur sportif (marquée par le licenciement de Sylvinho, l’entraîneur qu’il avait imposé), 4ème en 2021, après une saison marquée par ses rapports tendus avec Rudi Garcia, qu’il avait lui même choisi, il pourrait enchainer par une troisième saison d’affilée sans Ligue des Champions. Du jamais vus au 21ème siècle !

Une chose est sûre : cette déclaration confirme l’impression de malaise qui entoure le club depuis le début de saison et les difficultés rencontrées par Peter Bosz à rendre efficace sa philosophie de jeu, malgré le deuxième meilleur effectif de Ligue 1 derrière le PSG. Voilà en tout cas une (grosse) pression supplémentaire avant le choc de dimanche soir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi