jeudi 29 septembre 2022

Domenico Pozzovivo : « Je crois toujours à un podium sur le Giro »

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’Italien Domenico Pozzovivo revient sur les graves blessures qui l’ont empêché de s’exprimer en 2020. Le coureur italien attend avec impatience le Giro où il espère toujours, à 38 ans, faire un gros coup.

Qu’avez-vous pensé de votre saison 2020 ?

Même s’il y a eu la pandémie, cela reste pour moi une année positive. Quand je repense à où j’en étais il y a encore quelques mois, avec cette incertitude de pouvoir revenir à haut niveau, je ne peux qu’être que content sportivement.

Etes-vous un miraculé du cyclisme suite à votre terrible accident (collision avec une voiture lors d’un entraînement) ?

Un miraculé, peut-être pas, mais je n’aurais jamais pensé revenir aussi vite sur un vélo à un si bon niveau. J’ai aussi pu abandonner mes plaques et mes vis cette année après mes multiples opérations.

Faîtes-vous toujours votre métier de la même manière avec ce qui vous est arrivé ?

J’ai dû modifier ma position. Mais j’ai bon espoir de courir comme avant.

Retrouvez toute l’actualité du cyclisme dans Cyclisme magazine (en vente ici où chez votre marchand de journaux)

Quels vont être vos objectifs pour 2021 ?

On n’a pas encore discuté de cela dans le détail, mais je me vois relever comme défi principal de courir le Giro. C’est la course qui me convient le mieux. C’est dans cette épreuve où j’ai récupéré de bonnes sensations cette année.

« Je n’aurai jamais pensé revenir aussi vite sur un vélo »

Vous avez déjà fini 5ème du Tour d’Italie (en 2014 et 2018). Vous croyez-vous toujours capable de finir sur le podium ?

Je le crois!  Ce n’est pas à mon sens un rêve inaccessible. En bonne forme physique, avec de bonnes sensations et des conditions favorables, cela reste envisageable. C’est un objectif à atteindre.

C’est finalement votre rêve de carrière à 38 ans ?

Et celui de porter un jour le maillot rose sur le Giro…

Après tant d’incertitudes concernant l’avenir de votre équipe, où la voyez-vous briller en 2021 ?

Déjà l’équipe aura son mot à dire sur les Classiques avec Giacomo (Nizzolo, le champion d’Europe et d’Italie sur route en 2020, Ndlr) qui est resté. Il offre de belles options sur ce genre d’épreuves. Concernant les classements généraux et en particulier les grimpeurs, il est compliqué de se prononcer car pas mal de nouveaux coureurs peuvent encore se joindre à nous. Cela va certainement encore évoluer.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi