lundi 24 juin 2024

Dossier : en Europe, seule la Premier League est plus forte que la Ligue 1 !

À lire

On l’annonçait moribonde, elle n’a jamais été aussi forte. Notre dossier pour vous expliquer pourquoi la Ligue 1 est le deuxième championnat européen derrière la Premier League.

Si les Anglais  continuent de dominer le football de club en Europe, la Ligue 1 n’a plus rien à envier à la Série A et la Bundesliga, et même la Liga !

Soyons un peu chauvin et arrêtons de penser que tout est mieux ailleurs. Sur le papier, le PSG est devenu un des trois ou quatre grands favoris pour remporter la Ligue des Champions (avec Manchester City, le Bayern et peut-être Chelsea), pendant que l’OM, Monaco et Lyon se présentent aussi comme de sérieux candidats à un titre européen. Rennes aussi a son mot à dire.

En attendant de voir ce que vont donner les clubs français en lice dans la phase à élimination directe sur la scène européenne, on constate que la Ligue 1 a enregistré lors des derniers mercatos les arrivées de quelques uns des meilleurs joueurs du monde.

La Liga et la Serie A régressent, la Bundesliga stagne, la Ligue 1 progresse

A l’image de Messi bien sûr, ou Hakimi, sans doute ce qui se fait de mieux au poste de latéral droit, mais aussi les récents champions d’Europe avec l’Italie, Emerson et Donnarumma ou encore deux champions du monde (Boateng et Ramos). Sans parler de stars internationales comme Wijnaldum ou Shaqiri (reparti presque aussi vite, faute d’arriver à s’imposer) ou de grands espoirs comme Nuno Mendes, Rosario ou Kluivert.  Tous sont arrivés en provenance d’autres championnats, permettant à la Ligue 1 de changer de statut pendant l’été.

Car, au delà des stars arrivées en France, des clubs comme l’OM et Nice ont aussi augmenté la hauteur du curseur avec un recrutement impressionnant. Sans parler de Monaco, qui s’est certes, planté en barrage pour la Ligue des Champions, mais dont on peut encore attendre beaucoup en Ligue Europa.

Les stars qui ne sont pas en Angleterre sot en France

Pendant que la Liga et la Serie A ont régressé (le Barça a perdu Messi et Griezmann, le Real attend encore Mbappé, la Juventus a perdu Ronaldo, l’Inter a perdu Lukaku et Hakimi…), la Ligue 1 progresse. On peut même estimer que le championnat de France est au dessus de la Bundesliga, qui ne compte que sur le Bayern ou Erling Haaland (Dortmund) pour exister. D’ailleurs, le Borussia Dortmund s’est fait expulser de la Ligue Europa, après sa troisième place dans son groupe de Ligue des Champions.

Dans les phases de groupe des différentes compétitions européennes, on a vu Lille prendre quatre points contre le FC Séville et s’imposer à Wolfsburg, pendant que Rennes a tenu Tottenham en échec. Résultat, avant les matchs à élimination directe, la France (qui a profité de la victoire de Rennes contre Tottenham sur tapis vert) s’est emparée de la première place à l’indice UEFA sur la saison en cours, avec un total de 14,416 points (voir ci-contre).

4 informations qui plaident en faveur de la Ligue 1

Si l’Allemagne possède une équipe d’exception avec le Bayern Munich, en revanche, l’écart est très grand avec les équipes qui suivent. D’ailleurs, aucune autre équipe n’est présente au stade des huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

On constate que les plus grandes stars, si elles ne sont pas en Angleterre, sont en Ligue 1 (2 sur les 10 premiers du classement du dernier Ballon d’or, et 3 dans les 16 premiers, avec Neymar).

Un seul joueur évoluant en Espagne est classé dans les 10 premiers du Ballon d’Or 2021 (Karim Benzema, 4ème). Après, il faut aller à la 17ème place pour trouver Luis Suarez.

Les premiers joueurs de Série A dans le classement du Ballon d’Or sont les défenseurs de la Juventus, Giorgio Chiellini (13ème) et Leonardo Bonucci (14ème). 

La Ligue 1, premier championnat à l’indice UEFA

C’est historique ! Grâce à la victoire sur tapis vert de Rennes sur Tottenham (les Anglais ont dû déclarer forfait en raison du Covid), la France a commencé 2022 à la première place à l’indice UEFA sur la saison en cours, avec un total de 14,416 points.

Un bon en avant réussie de façon anecdotique (la France était troisième avant la décision de donner match perdu aux Spurs), mais qui confirme la très bonne santé du football français, que l’on annonçait moribond il y a moins de deux ans. Traitée de Farmer League, la Ligue 1 a si bien relevé la tête, qu’elle joue même les terreurs sur la scène européenne. Avant les rencontres du mois de février, la France comptait 14,416 points et devançait les Pays-Bas (14,400 points) et l’Angleterre (14,142 points).

Un chiffre qui atteste de la bonne forme du football français, avec un total jamais atteint. En effet, la France a déjà égalé son meilleur bilan depuis dix ans : lors de la saison 2016/2017, grâce aux demi-finales de Monaco (C1) et Lyon (C3), la France avait déjà obtenu 14,416 points, mais au terme de la saison !

Une saison déjà réussie

Le record sur une saison est de 15 points. C’était lors de la saison 2009/2010, celle du quart de finale de Ligue des Champions entre l’OL et Bordeaux (vainqueur, Lyon s’était ensuite incliné en demi-finale contre le Bayern).

Une saison déjà réussie, qui confirme la cinquième place au classement général (la différence était trop grande) derrière l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, avec une avance confortable sur le Portugal et les Pays-Bas. De quoi profiter d’un troisième club directement qualifié en Ligue des Champions au terme de la saison 2023/2024 (plus un barragiste) avec la mise en place de la nouvelle formule de la reine des compétitions européennes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi