lundi 4 mars 2024

Du rêve à la réalité : énorme déception en vue pour l’équipe de France aux J.O Paris 2024

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Quelle équipe pour Thierry Henry pour les Jeux Olympiques ? Alors que tout le monde s’enflamme et voit déjà les Bleus champions olympiques, avec un doublé de Kylian Mbappé en finale, on en est encore très loin.

Pour rappel, le tournoi olympique de football, qui se déroulera du 24 juillet au 10 août, n’est pas inscrit dans les « dates FIFA ». Ce qui implique que les clubs n’ont aucune obligation de laisser les joueurs à la disposition de la Fédération. C’est pourquoi, en coulisses, les négociations ont déjà commencé avec les clubs pour libérer les joueurs. Mais cela s’avère beaucoup plus compliqué que pour un garçon comme Antoine Dupont, que le Stade Toulousain a accepté de laisser à la disposition de l’équipe de Rugby à 7.

A LIRE AUSSI : les plus belles femmes de footballeurs en photos

On se souvient encore des derniers Jeux Olympiques, organisés au Japon, et les difficultés de la France à monter une équipe digne de ce nom. Alors que quasiment tous les premiers choix de Sylvain Ripoll avaient été empêchés de jouer le tournoi, la Fédération avait dû faire appel à des joueurs comme Gignac, Savanier ou Thauvin pour présenter une équipe qui n’avait même pas réussir à sortir de sa poule.

Les clubs étrangers ne se plieront pas aux exigences de la FFF

Certes, on mise sur le fait que les Jeux ont lieu en France pour inciter les clubs à libérer leurs joueurs. Mais beaucoup d’internationaux espoirs évoluent à l’étranger. C’est le cas notamment de Lukeba (Leipzig), Ugochukwu (Chelsea), Tel (Bayern Munich), Rutter (Leeds), Gourna-Douath (Salzbourg) et Sildilla (Fribourg).

La question va aussi se poser pour Kylian Mbappé, qui a une chance sur deux (minium) de ne pas jouer en France la saison prochaine, comme le Lillois Leny Yoro ou le Lyonnais Rayan Cherki. Et même si c’était le cas, Lille par exemple, qui pourrait être amené à joueur les qualifications pour une compétition européenne, n’acceptera pas facilement de se passer  de son meilleur défenseur pour le début de saison.

Pour les joueurs amenés à jouer l’Euro (Kylian Mbappé ou Warren Zaren-Emery aujourd’hui), une participation aux Jeux Olympiques entraînera une absence au moins jusqu’à fin septembre. Soit quinze jours à trois semaines de vacances au minimum et un mois de préparation derrière.

On voit mal le Real Madrid (ou Liverpool ou Manchester United ou le Bayern) investir 150 millions d’euros sur un joueur  comme Kylian Mbappé (prime à la signature, salaire sur la première année) et accepter de ne pas le récupérer avant le début du mois de septembre. Sans parler des risques de blessure au terme d’une saison à plus de 60 matchs joués…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi