mercredi 29 mai 2024

Edin Dzeko : la résurrection inattendue à l’Inter

À lire

Champion en titre, l’Inter Milan n’a pas pu retenir son buteur Romelu Lukaku qui a cédé aux appels de Chelsea. Pour le remplacer, les Nerazzurri ont fait appel au Bosnien de 35 ans, Edin Dzeko de l’AS Roma. Un choix risqué… et pour le moment payant.

Après les départs successifs du buteur Romelu Lukaku et de l’entraîneur Antonio Conte, l’Inter Milan a dû se réinventer pour pouvoir espérer remporter une nouvelle fois le Scudetto.

Simone Inzaghi, qui avait fait ses preuves à la Lazio de Rome, est arrivé pour prendre la suite sur le banc Interiste, avec l’expérimenté Edin Dzeko dans ses bagages en nouvelle tête d’affiche de son animation offensive.

Acheté 1,8 M€ (plus 1,5 de bonus en cas de qualification en Ligue des Champions) à l’AS Rome où il a brillé depuis 2016, le Bosnien de 35 ans a réussi un début de saison remarquable sous le maillot noir et bleu. Dans le 3-5-2 orchestré par Inzaghi, l’ancien joueur de Manchester City est l’un des artisans des bons résultats du club.

Dans la course pour le doublé au coude-à-coude avec le voisin de l’AC Milan, le buteur avait déjà trouvé huit fois le fond des filets en 16 matches. Auteur également de deux passes décisives, son entente avec Lautaro Martinez faisait le bonheur des supporteurs Nerazzurri.

En Ligue des Champions, les attentes étaient grandes. Après une édition ratée l’an dernier, l’Inter est parvenu à se qualifier pour les huitièmes de finale dans un groupe piège composé du Real Madrid, du Sheriff Tiraspol et du Shaktar Donetsk. Edin Dzeko a été déterminant pour permettre à son équipe d’accrocher la deuxième place synonyme de qualification en inscrivant un doublé face au Shakhtar le 24 novembre dernier.

L’Inter affrontera Liverpool en 8èmes. Romelu Lukaku à l’Inter, ce furent 95 matches, 64 buts, un titre de champion d’Italie… et un départ à Chelsea vécu comme une trahison par des supporteurs qui n’ont pas trouvé matière à se consoler à l’annonce de la signature de Dzeko.

Le Bosnien sortait d’une saison décevante sous le maillot de la Roma avec seulement 7 buts inscrits en 27 matches de championnat. A mi-saison, force est pourtant de reconnaitre que les dirigeants de l’Inter ont vu juste en faisant confiance au vétéran bosnien en délicatesse avec son entraîneur Paulo Fonseca à la Roma et dont le départ semblait inévitable.

Faire oublier Lukaku

Après 7 journées, le nouveau buteur Interiste avait déjà inscrit 6 buts. De quoi se faire rapidement adopter par le public de San Siro et se faire accepter par un vestiaire où il a retrouvé des visages familiers, Aleksandar Kolarov et Ivan Perisic notamment.

Ce contexte explique aussi son retour en forme. Malgré sa grande taille (1m93), Edin Dzeko est un joueur agile et mobile qui n’hésite pas à redescendre au milieu pour venir chercher les ballons pour un profil de numéro 10 avancé, qui permet à Lautaro Martinez de rester dans la zone de vérité.

Mises au profit du collectif, ses caractéristiques ont séduit les Nerazzurri et leur ont permis de rester ambitieux.

Confiant de nature, le joueur savait très bien que son profil correspondait parfaitement aux attentes de Simone Inzaghi :

« J’ai entendu de bonnes choses de la part des joueurs qu’il entraînait et, vue la façon dont jouait la Lazio, je savais que ce serait un système parfait pour moi », avait-il confié sur DAZN en septembre dernier. Avant les huitièmes de finale de la Ligue des Champions au printemps, Dzeko et l’Inter, c’était donc du gagnant-gagnant !

Tual Fichaut

Le nouveau mag le Foot

Ne manquez-pas, Le Foot magazine, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi