mercredi 22 mai 2024

Ekren/Orsted, les inséparables de Sélestat

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Le demi centre norvégien et le pivot danois de Sélestat, Ekren/Orsted vont poursuivre leur chemin ensemble dans le club breton la saison prochaine. Une habitude !

Ils ne se quittent plus. Kristian Orsted et Hakon Ekren seront Cessonnais la saison prochaine. Le pivot danois et le demi centre norvégien se sont engagés ensemble pour les deux ans à venir. Les voir associés dans le club de l’agglomération rennaise est finalement tout sauf une coïncidence : « Je les ai eus au téléphone. Ils ne sont pas indéfiniment liés non plus. Ce n’est pas Tic et Tac » a expliqué le coach de Cesson Sébastien Leriche dans les colonnes de Ouest France.

Cependant, il est clair que s’intéresser au premier revient quasi systématiquement à en faire de même pour le second. Les deux joueurs vont découvrir à Cesson leur quatrième club en commun ! Ces deux handballeurs entretiennent une relation demi centre/pivot maîtrisée sur le bout des doigts. Rembobinons un peu leur histoire mutuelle. Ekren a été formé à Elverum, le club phare norvégien. Orsted y est arrivé en 2017. Ekren a ensuite signé à Cherbourg en 2019, Orsted l’a rejoint en 2020.

« On peut presque se trouver les yeux fermés »

Ekren est ensuite passé de Cherbourg à Sélestat en 2021. Orsted a pris la même direction en 2022. Ce dernier nous en dit plus sur son arrivée à Cesson :

« Mon agent a pas mal travaillé et m’a trouvé cette opportunité. Il est entré en contact avec l’entraîneur de Cesson et la direction du club. Quand j’évoluais à Cherbourg avant Sélestat, on disputait parfois des matches amicaux contre Cesson-Rennes. C’est un grand club en France en nets progrès. Ils ont aussi un public super. La Glaz Arena est vraiment impressionnante. Jouer pour ce club constitue une grosse opportunité. Je vais y aller dans cet esprit d’évolution individuelle et collective ».

Certes, mais pas sans son alter ego Hakon Ekren !

« Avec Hakon, à la base, on est venus en France pour franchir un cap. On va se retrouver dans un club stable de StarLigue comme Cesson qui navigue entre la 8ème et 12ème place. Que ce soit pour lui ou pour moi, ce transfert marque une belle évolution personnelle. Avant de signer en Bretagne, on a été ensemble à Elverum en Norvège. »

« Il est ensuite allé à Cherbourg un an avant moi. A l’époque, il leur manquait un pivot. Hakon leur a parlé de moi. Je l’ai donc rejoint pendant un an. Hakon est ensuite parti à Sélestat. La même chose s’est produite car il leur manquait un pivot. J’ai discuté avec Hakon et j’ai donc embrayé sur Sélestat. A Cesson, le contexte va être un peu différent car cette fois on va y arriver en même temps. Pour avoir joué plusieurs années ensemble, on se connaît bien (sourire). »

Ekren/Orsted, un duo performant

« Le fait qu’on joue bien ensemble a dû rassurer aussi Sébastien Leriche. Il sait qu’on peut très bien se trouver car justement on se connaît bien. Sur le terrain, je sais ce que Hakon va faire et c’est la même chose pour lui me concernant. On peut presque se trouver les yeux fermés. On a une bonne entente sur et en dehors du terrain. »

« Après, le fait qu’on se soit retrouvés ensemble souvent relève du concours de circonstances. Qu’il manque un demi centre et un pivot en même temps n’arrive pas tout le temps non plus. C’est aussi une question de profil tactique qu’il faut prendre en compte. Ou par exemple si on a besoin davantage d’un joueur en attaque ou en défense ».

Avec ce duo de Scandinaves extrêmement soudés, Cesson-Rennes peut espérer encore monter dans la hiérarchie. Et pour des raisons plus qu’évidentes le Danois et le Norvégien ne devraient souffrir d’aucun problème d’intégration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi