dimanche 28 février 2021

Elia Viviani, 0 victoire en 2020 : « Non, je ne me suis pas perdu »

À lire

Movistar, un retour au premier plan pour Valverde et ses coéquipiers ?

Avec très peu de victoires au compteur en 2020, l'équipe espagnole Movistar va devoir impérativement redresser la barre. Quand on...

Ivan Garcia Cortina : « Je vais vivre des moments forts avec Movistar »

Après quatre saisons chez Bahrain, l’Espagnol Ivan Garcia Cortina, vainqueur de la 3ème étape de Paris-Nice en 2020, s’est...

Qhubeka Assos : Fabio Aru, fer de lance d’une équipe en plein renouveau

L'ex-équipe NTT Pro Cycling désomais Qhubeka Assos a pu, in extremis, sauver sa place. Si cette formation a fortement...
Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

L’Italien aux 78 victoires (mais 0 en 2020 avec sa nouvelle équipe Cofidis), Elia Viviani, ne cache pas avoir vécu une saison passée très pénible et le confie avec une grande honnêteté. Mais il veut repartir du bon pied.

Comment avez-vous vécu cette année 2020 ?

Le seul point positif est que je suis resté beaucoup de temps à la maison (sourire). Cela ne m’était pas arrivé depuis de longues années. J’ai beaucoup profité du temps passé en famille et avec ma fiancée, Elena (Cecchini). Sportivement parlant, cela a été compliqué de se préparer pendant le confinement. J’ai passé une saison difficile dès le départ avec les chutes. A la reprise, je n’ai pas été au top non plus. J’ai souffert.

Depuis 2010, c’est la première année que vous ne gagnez pas. Cela vous inquiète-t-il ?

Cela ne me plaît pas, mais cela ne m’inquiète pas non plus. Je sais où nous avons commis des erreurs et où je me suis trompé. Je ne me suis pas perdu non plus ! Apprenons de nos erreurs et relevons-nous en 2021.

Que retenez-vous de 2020 et que voulez-vous changer en 2021 ?

L’amour de ma famille et de ma fiancée est la seule chose que je retiens. Sur le vélo, je garde à l’esprit ce que je n’ai pas bien fait afin de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Cette année, je veux retrouver le chemin de la victoire le plus vite possible. Je veux retrouver cette sérénité qui m’a manqué.

Elia Viviani n’a qu’un seul objectif : gagner peu importe la course

Concrètement, quelles sont vos ambitions pour 2021 ?

Il n’y a qu’un but : gagner à nouveau quelle que soit la course à laquelle je vais prendre part !

Quel sera votre programme ?

Je vais reprendre à l’UAE Tour, puis sur Tirreno-Adriatico. Il va y avoir aussi les classiques comme Milan-San Remo, les Trois Jours de la Panne, Gand (puis la Nations Cup et les championnats d’Europe sur piste, et les Jeux Olympiques, Ndlr).

Cofidis s’est pas mal renforcée. Sur quels terrains attendre l’équipe cette année ?

Après sa première saison en World Tour, l’équipe s’est renforcée avec des coureurs d’expérience et de qualité. Ceux qui arrivent (Tom Bohli, Jempy Drucker, Simon Geschke notamment, Ndlr) vont être prépondérants pour mon train au sprint. Ils le seront aussi pour Guillaume Martin. Ils nous aideront à gagner encore davantage.

Justement avec un quota de victoires très faible en 2020 (2), la saison 2021 va être placée sous le signe de la revanche pour Cofidis, non ?

Nous savions très bien que la première saison en World Tour serait une année compliquée. Mais cette donnée nous aide à rester motivés pour 2021. Nous savons que nous valons mieux que cela. Nous voulons tous gagner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

À lire aussi

justo libero venenatis, felis in sem, et, eleifend commodo leo consequat.