mardi 23 juillet 2024

Elye Wahi (Montpellier), sur les traces de Kylian Mbappé

À lire

Avec 12 buts en 24 matchs, le (très) jeune attaquant de Montpellier affiche des statistiques impressionnantes, presque dignes d’un certain Kylian Mbappé…

Sur les quarante dernières années, Elye Wahi est le deuxième joueur après Kylian Mbappé à marquer au moins 20 buts en Ligue 1 avant ses 20 ans. Cette seule statistique suffit à placer l’attaquant montpelliérain sur le chemin de la gloire.

Pressé ou précoce ? En signant son premier contrat pro à 16 ans, en débutant son premier match de L1 à 17 ans, en inscrivant son premier but à 18 ans, pour son deuxième match, Elye Wahi a mis la barre à un niveau jamais atteint que par le phénomène Mbappé (41 buts).

En débutant sa carrière pied au plancher, en gardant le même rythme depuis ses débuts, grâce à sa puissance, son efficacité et son adresse face au but, le jeune montpelliérain né en région parisienne, se place dans le Top 10 européen des attaquants de moins de 21 ans les plus prometteurs selon l’Observatoire du Football (CIES).

Flashé à 35 km/h, il cadre 55% de ses frappes

Derrière deux autres Français, Georginio Rutter (Hoffenheim), 2ème, et Arnaud Kalimuendo (Rennes), 5ème, Wahi est 6ème. Des émissaires d’Arsenal, de Tottenham, de la Juve et des deux clubs de Manchester sont régulièrement à la Mosson et ailleurs pour le suivre, convaincus que sa place n’est pas dans la seconde moitié de la Ligue 1, mais bien dans un top club européen.

A deux ans de la fin de son contrat, de nombreux clubs le suivent déjà avec attention. Dont l’OM en Ligue 1. Plus il marque (il en est déjà à 12 buts en 24 match), plus sa valeur (estimée à 18 M€ en début de saison) monte. Aujourd’hui,  il faudra mettre au minimum 30 M€ sur la table pour le recruter. Et encore…

Inconditionnel de Didier Drogba, le Franco-Ivoirien qui cadre 55% de ses frappes tout en se faisant régulièrement  « flasher » à plus de 35 km/h est « un talent brut à affiner car il est perfectible sur beaucoup de plans », tient à préciser son ancien coach, Olivier Dall’Oglio. « S’il y parvient, il sera un tout autre joueur ! »

Un joueur au parcours accidenté qui a débuté à Suresnes, puis a entamé sa formation à Caen dans la difficulté et les conflits pour mieux rebondir dans l’Hérault où les épreuves semblent avoir encore renforcé sa détermination.

Tom Boissy

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi