mardi 27 septembre 2022

Equipe de France : Badiashile et Fofana, de vraies options pour Deschamps

À lire

Retour sur une entrée en matière plus que réussi pour Benoît Badiashile et Youssouf Fofana. Les deux Monégasques ont marqué des points précieux, à un mois et demi de la liste pour la Coupe du Monde.

Il y avait de la pression, beaucoup d’attentes, pour ces deux joueurs, avant de faire leur entrée dans le jardin de l’équipe de France. Mais dès que leurs crampons ont foulé la pelouse du Stade de France, tous les doutes ont disparu. Auteurs d’un match presque parfait, les deux joueurs de l’AS Monaco ont parfaitement rempli leur contrat hier soir. Encore mieux, ils ont impressionné.

L’évidence Benoît Badiashile

Si on ne savait pas qu’hier soir était sa première sélection, personne ne s’en serait douté, tant le défenseur de l’AS Monaco a été serein tout au long du match. Très à l’aise aux côtés de Rafael Varane, et Jules Koundé, dans une défense à trois, Benoît Badiashile est immédiatement rentré dans son match. 

Sa justesse et sa puissance ont très vite libéré l’équipe dès le début du match. Mais que dire de cette capacité à casser les lignes en une touche de balle, ou cette qualité de pied gauche pour ouvrir le jeu vers l’avant ?

La sortie de Jules Koundé sur blessure à la 23e minute (le Barcelonais a été remplacé par William Saliba) aurait pu perturber le Français, mais non. Le Monégasque a été parfait pendant 90 minutes et a marqué de nombreux points aux yeux de son sélectionneur. En ballotage pour être sélectionné lors de la Coupe du Monde au Qatar au vu des nombreuses blessures, le défenseur à montré qu’il était prêt.

Youssouf Fofana, l’homme aux trois poumons

Pour une première sélection, le milieu de terrain de l’AS Monaco à lui aussi eu la tête sur les épaules durant 90 minutes. Surprenant par son audace, il a pris confiance au fur et à mesure que le match avançait. 

Son audace et son jeu vers l’avant ont beaucoup apporté aux Français, à l’image de cette passe qui amène le second but des Bleus. Alignés aux côtés d’Aurélien Tchouaméni, son ancien compère de l’AS Monaco, il a vite retrouvé cette complémentarité qui faisaient la force du club de la Principauté la saison dernière. 

Ce jeudi, il y avait du Kanté en Fofana. Avec un pressing constant, le Français était sur tous les ballons. Inépuisable il a récupéré énormément de ballons dans les pieds autrichiens. Lui aussi a montré qu’il avait envie, et qu’il assumait entièrement ses responsabilités. Du grand Fofana. À l’aube d’une Coupe du Monde, les Monégasques ont rempli leur part du travail.

Mattys Bernard

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi