mercredi 5 octobre 2022

Equipe de France : ce que Deschamps doit quand même corriger…

À lire

Le succès renversant des Bleus, auteur d’une deuxième période somptueuse, contre la Belgique, ne doit pas occulter les problèmes des Bleus.

Bousculés par une très bonne équipe de Belgique en première période, les Bleus ont su se révolter après la pause pour finalement l’emporter sur le gong. Mais la deuxième période de l’équipe de France n’a pas été parfaite pour autant. Même si elle est de bon augure pour l’avenir, notamment avec la performance intéressante des frères Hernandez sur le côté gauche, qil y a encore de gros défauts à corriger.

Un couloir droit inquiétant

C’est l’éternel débat sur l’équipe de France : si Digne, Ferland Mendy, Lucas et Théo Hernandez sont des concurrents sérieux sur le flanc gauche, c’est le désert de l’autre côté. Après avoir été trèz moyen à l’Euro, Benjamin Pavard a longtemps été en difficulté contre les Belges, même si il est paradoxalement monté en puissance en fin de match, en étant à l’origine du but de la victoire. Le problème, c’est que les candidats manquent pour lui prendre sa place. Deschamps a essayé Jules Koundé sans réussite (avant de le placer axe droit dans une défense à trois) et semble sélectionner Léo Dubois par défaut. La meilleure solution semble être Nordi Mukiélé, passé chez les Bleus en septembre, mais non retenu pour la phase finale de la Ligue des Nations. Agé de 23 ans le défenseur de Leipzig a peu d’expérience des grands matchs. Mais on ne peut s’empêcher que le système mis en place contre la Belgique lui irait à merveille….

Un trio axial perfectible

Alignés pour la première fois ensemble dans une défense à trois, Rafaël Varane, Lucas Hernandez et Jules Koundé n’ont pas donné toutes les garanties. A quelques centimètres près, les Bleus encaissaient d’ailleurs trois buts, ce qui, en principe, laisse peu de chances de gagner le match. Dayot Upamecano et Presnel Kimpembé postulent, même si le Parisien est barré par Luca Hernandez. En revanche, Dayot Upamecano mérite d’avoir sa chance à la place de Jules Koundé.

Milieu : toujours pas de remplaçant à Ngolo Kanté

Si Adrien Rabiot peut apporter son expérience et son abattage physique sur le côté gauche, dans l’optique d’un milieu à trois défensifs, autant on n’a pas été convaincu par son association avec Paul Pogba. Corentin Tolisso, convalescent avec son club aurait peut-être plus convenu, mais la véritable solution semble d’avantage être le Monégasque Aurélien Tchouaméni, dans un rôle plus défensif, pour compenser les absences dans ce secteur de Paul Pogba.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi