jeudi 25 avril 2024

Equipe de France : pourquoi Didier Deschamps ne rappellera jamais Alexandre Lacazette

À lire

Jérémy Kinot
Jérémy Kinot
Journaliste

Malgré sa belle saison et le lobbying des Lyonnais, Alexandre Lacazette ne sera pas rappelé en équipe de France. On vous dit pourquoi.

Le doublé d’Alexandre Lacazette, hier soir en demi-finale de la Coupe de France, a relancé le débat sur la présence d’Alexandre Lacazette avec les Bleus pour jouer l’Euro en Allemagne.  Avec 16 buts en 27 matchs (toutes compétitions confondues), le capitaine de l’OL affiche des stats intéressantes, mais pas suffisantes pour convaincre Didier Deschamps.

A LIRE AUSSI : on connait les 26 joueurs de Didier Deschamps

« Bravo à lui pour ses performances, il a toujours fait partie de pré-sélectionnables », souligne le sélectionneur à chaque fois que le sujet revient sur le tapis. « Après, il y a une concurrence, avec des joueurs qui eux aussi, répondent présents ». 

C’est justement là que discours de DD surprend. Avec 7 buts depuis le début de saison, en 29 apparitions (toutes compétitions confondues), on ne peut pas forcément dire que Randal Kolo Muani répond présent. Marcus Thuram et ses 12 buts en 31 matchs (toutes compétitions confondues, hors équipe de France) fait aussi moins bien que le Lyonnais.  Sauf que c’est avec le PSG, ou la concurrence est terrible en attaque, pour le premier, et à l’Inter Milan, actuel leader de Série A, pour le second… Mais la vraie raison est ailleurs. 

Didier Deschamps est très attaché à la notion de groupe. Et voilà longtemps que Lacazette n’en fait plus partie. Depuis le 14 novembre 2017 exactement. Sans que l’on ne sache vraiment pourquoi, mais que l’on se doute de quelque chose (un désaccord mineur, un léger problème dans la vie de groupe…).

Kolo Muani et Thuram peuvent aussi jouer sur les cotés, pas Lacazette

Absent en 2018 en Russie, en 2021 pour l’Euro et en 2022 au Qatar, Alexandre Lacazette ne reviendra pas en 2024. Deschamps l’a clairement laissé entendre à plusieurs reprises : ceux qui seront sur sa liste le 16 mai, seront choisis parmi ceux qu’il a vu passer ces derniers mois. La preuve ? Quand il faut remplacer Antoine Griezmann, blessé, le sélectionneur va chercher Mateo Guendouzi, au profil complètement différent, et pas non plus le “joueur de l’année” à la Lazio.  

Si on veut se positionner uniquement sur le côté sportif, le choix peut se comprendre. Alexandre Lacazette est un pur avant-centre qui aujourd’hui ne peut jouer que dans l’axe, alors que Marcus Thuram et Randal Kolo Muani peuvent aussi jouer sur les côtés. Le capitaine de l’OL a un profil que Deschamps a déjà dans son effectif avec Olivier Giroud.

De plus, Lacazette est un leader, un joueur qui a besoin d’être au centre d’un projet pour se transcender. On a vu quand il a été mis en difficulté à Lyon, par Grosso, qu’il avait du mal à trouver des solutions. C’est Pierre Sage qui l’a remis en confiance, en faisant de lui, un élément important de son équipe, voir le plus important.

Autre argument qui fait que Lacazette est à classer dans la colonne des Fékir et autre Valbuena (disparus du jour au lendemain des listes) : il a fallu que Karim Benzema réussisse des performances magistrales pour forcer son retour en Bleu. Si les stats de Lacazette sont bonnes, cela reste au niveau de la Ligue 1 (13 buts en 22 matchs) et de la Coupe de France (3 en 5 matchs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi