mardi 27 septembre 2022

Equipe de France : Rabiot au top, Nzonzi et Ben Yedder en difficulté

Les gagnants et les perdants de l'automne

À lire

Si Adrien Rabiot et Presnel Kimpembe ont marqué des points, ce n’est pas le cas pour Clément Lenglet, Steven Nzonzi ou Wissam Ben Yedder. A 7 mois de l’Euro, Olivier Giroud voit la menace Martial poindre pour une place de titulaire en Equipe de France…

Dans sept mois pratiquement jour pour jour, les Bleus joueront (si la crise sanitaire le permet) leur premier match de l’Euro contre l’Allemagne. Dans environ six mois, Didier Deschamps communiquera la liste des 23 français pour la compétition organisée en fin de saison.

Si le sélectionneur bénéficiera d’une dernière fenêtre internationale au mois de mars (avec 3 matchs de qualification pour la Coupe du Monde au programme), les dernières rencontres jouées par les Bleus ont été très riches en enseignements. 

Rabiot et Kimpembe à la place de Matuidi et Umtiti

Invité de l’émission Téléfoot au lendemain du succès des Français à Lisbonne, Adrien Rabiot avouait lui-même qu’il ne s’attendait pas à être rappelé si tôt. 

Depuis son retour en septembre, le joueur de la Juventus est monté en puissance pour rendre une copie quasi parfaite face au Portugal. 

A tel point que celui qui a enchainé les titularisations en Bleu apparaît aujourd’hui comme le remplaçant attitré de Blaise Matuidi dans le milieu type des Tricolores au côté de Ngolo Kanté et Paul Pogba. Tous les sélectionneurs ont leur match fédérateur, pour Deschamps il y a de fortes chances pour que cette victoire du 14 novembre soit fondatrice. « Je ne lâcherai cette place pour rien au monde : je n’ai pas envie de sortir de ce groupe » commentait Rabiot dans Téléfoot. 

Thuram fait bonne impression

Presnel Kimpembe aussi s’est distingué lors de la victoire au Portugal avant de confirmer contre la Suède. Et si Rabiot est bien parti pour remplacer Matuidi, volontairement en retrait de la sélection depuis son transfert à Miami, le Parisien a tout pour devenir le successeur d’Umtiti, écarté des Bleus pour raison de santé. Impérial face à l’armada offensive des Portugais, Kimpembe a montré à Lisbonne qu’il était sans doute le meilleur défenseur central français actuellement. Son duo avec Varane fait penser à la paire Blanc – Desailly qui a fait le bonheur des Bleus en 1998. Un sentiment confirmé contre la Suède.

Autre joueur ayant marqué des points : Marcus Thuram. Aligné comme titulaire contre la Finlande, l’attaquant de Monchengladbach a été le seul à tirer son épingle du jeu. Le fils de Lilian n’a pas tout réussi, loin de là, mais il s’est montré très actif et a été le seul joueur offensif en vue. Il a même participé à la victoire de Lisbonne en remplaçant Coman à 30 minutes de la fin. S’il n’a pas participé à la meilleure partie du match (les Portugais poussant pour égaliser), il s’est montré précieux dans le repli défensif. Trois jours plus tard, Thuram était de nouveau titulaire face à la Suède et s’est retrouvé à l’origine des deux premiers buts des Bleus. Une chose est sûre : le joueur de Monchengladbach postule à une place dans les 23. 

Même s’il a toujours du mal dans l’efficacité de ses centres, Lucas Digne s’est aussi montré à son avantage lors de ses deux apparitions (90 minutes contre la Finlande et 45 minutes contre la Suède).

Ça sent le roussi pour Ben Yedder

Titularisé face à la Finlande dans des conditions pourtant idéales (dans une attaque à deux au côté d’un joueur, Giroud, habile en remises), Wissam Ben Yedder a été transparent.  Rentré chez lui après avoir été testé positif à la Covid, il n’a malheureusement pas eu le temps de se rattraper dans les deux autres matchs. A tel point que sa présence dans les 23 pourrait être remise en cause, au profit de Thuram justement. Il va falloir que l’attaquant de Monaco (qui n’a pas la coupe d’Europe pour se faire remarquer) soit très performant en Ligue 1 pour rester un candidat aux 23.

Ce match perdu contre les Finlandais a aussi alerté le sélectionneur sur le manque de compétition d’Olivier Giroud. Plus utilisé avec les Bleus que par Lampard à Chelsea depuis le mois de septembre, le 2èmemeilleur buteur de l’histoire de l’Equipe de France pourrait lui aussi perdre sa place s’il n’augmentait pas son temps de jeu, éventuellement en changeant de club en janvier. D’ailleurs, Deschamps a logiquement décidé de le laisser sur le banc au coup d’envoi contre le Portugal. Mais Giroud est un guerrier et il est revenu en force contre la Suède en réussissant un doublé. Doublé qui au passage le rapproche du record de Thierry Henry (52 buts) avec déjà 44 réalisations en Bleu.

Si sa présence dans les 23 ne devrait pas être remise en question (notamment en raison de son profil atypique), en revanche, sa place dans le onze est de moins en moins assurée, même si Deschamps peine à trouver un concurrent au même profil. 

Nzonzi définitivement écarté ?

A moindre niveau, on peut penser que Leo Dubois trop moyen contre la Finlande (et plus réapparu à partir du moment où Pavard a été opréationnel), Steven Nzonzi, médiocre dans ce premier match ou encore Clément Lenglet, auteur d’une performance décevante contre la Finlande, ont perdu des points. Des trois, Nzonzi semble le plus en danger en vue d’une participation à l’Euro dans 7 mois.

> Ils ont marqué des points :

Presnel Kimpembe, Adrien Rabiot, Marcus Thuram, Lucas Digne

> Ils ont perdu des points :

Wissam Ben Yedder, Steven Nzonzi, Leo Dubois, Clément Lenglet

> La liste possible des 23 :

Gardiens de but :

Hugo Lloris, Steve Mandanda, Mike Maignan

Défenseurs :

Benjamin Pavard, Leo Dubois, Presnel Kimpembe, Raphaël Varane, Clément Lenglet, Kurt Zouma, Lucas Hernandez, Lucas Digne

Milieux de terrain :

Ngolo Kanté, Paul Pogba, Adrien Rabiot, Corentin Tolisso, Eduardo Camavinga

Attaquants : Antoine Griezmann, Kylian Mbappé, Olivier Giroud, Kingsley Coman, Anthony Martial, Marcus Thuram, Nabil Fekir

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi