mardi 23 avril 2024

Et si Kylian Mbappé était déjà le meilleur joueur du monde ?

À lire

Frédéric Denat
Frédéric Denat
Journaliste

Depuis qu’il a soulevé la Coupe du Monde en 2018, et largement confirmé son talent, la question n’est plus de savoir s’il gagnera un jour le Ballon d’Or, mais bien quand il aura officiellement le statut de meilleur joueur du monde. Seulement 9ème en 2021, Kylian Mbappé a pourtant déjà la tête de l’emploi. On vous dit pourquoi.

Si cette année 2021 qui s’achève n’a pas été la plus prolifique pour Kylian Mbappé, avec « seulement » une Coupe de France, une Ligue des Nations et un titre de meilleur buteur du championnat à se mettre sous la dent, elle lui aura tout de même permis de prouver qu’il avait quelque chose de plus que les autres.

Et d’abord dans sa capacité de rebond, de résilience, largement démontrée après l’échec des Bleus, qui fut aussi le sien, lors du dernier Euro achevé tristement face à la Suisse en huitièmes de finale, sans qu’il ait la possibilité d’inscrire le moindre but.

Même si l’épisode est moins significatif, la manière avec laquelle il géra son faux départ du PSG pour le Real Madrid cet été, en se remettant rapidement dans la logique parisienne, tout en assumant publiquement avec beaucoup de maîtrise ses ambitions futures, confirmait une maturité exceptionnelle pour un jeune de 23 ans aussi exposé médiatiquement.

Les stats de Mbappé parlent pour lui

En tournant la page sans états d’âme, redevenant compétitif dès ses premiers matches de la saison, il a prouvé qu’il avait un mental de champion. Ses 49 buts inscrits en 2021, en club et en sélection, disent beaucoup de ce qu’il représente désormais sur la planète foot. Même quand il joue aux côtés des plus grands et expérimentés que lui, quand il découvre Messi au PSG ou Benzema avec les Bleus, c’est lui qui dicte encore son tempo, lui qui brille et fait la différence.

Comme avec Neymar au début de leur collaboration, jamais, il ne souffre de la comparaison. Donc le voir devancé largement par un Messi qu’il a humilié au Camp Nou au printemps dernier avec un triplé historique en Ligue des Champions, et qui reste dans son ombre depuis qu’il a signé au PSG est un non sens, absolument pas représentatif de deux trajectoires opposées.

Il n’y a aujourd’hui clairement pas photo entre l’impact de Mbappé, 9 buts et 8 passes décisives en championnat, 4 buts et 4 passes décisives en C1, et celui de Messi, quasi muet en Ligue 1 (1 but, 4 passes décisives), certes un peu plus efficace en Ligue des Champions (5 buts), mais beaucoup moins indispensable à l’animation offensive d’un PSG plus dépendant que jamais de son jeune buteur.

En inscrivant son troisième doublé de la saison face à Monaco, son dernier match de l’année, Mbappé a confirmé qu’il était bien le boss du club, déjà considéré comme le meilleur joueur de son histoire, qui avec 145 buts à son compteur se rapprochera du record de Cavani (200 buts), doublera son dauphin Ibrahimovic (156 buts) avant de s’envoler peut-être vers un autre destin l’été prochain.

Mbappé fait tout un petit peu plus vite que tout le monde

Depuis qu’il a soulevé la Coupe du Monde en 2018, et largement confirmé son talent depuis, la question n’est plus de savoir s’il gagnera un jour le Ballon d’Or, mais bien quand il aura officiellement le statut de meilleur joueur du monde. Seulement 9ème en 2021, Kylian Mbappé a pourtant déjà la tête de l’emploi. On vous dit pourquoi.

Cette année 2021 qui s’achève n’a pas été la plus prolifique pour Kylian Mbappé. Avec « seulement » une Coupe de France, une Ligue des Nations et un titre de meilleur buteur du championnat à se mettre sous la dent. Elle lui aura tout de même permis de prouver qu’il avait quelque chose de plus que les autres.

Et d’abord dans sa capacité de rebond, de résilience, largement démontrée après l’échec des Bleus. Celui qui fut aussi le sien, lors du dernier Euro achevé tristement face à la Suisse en huitièmes de finale. Sans qu’il ait la possibilité d’inscrire le moindre but.

Même si l’épisode est moins significatif, la manière avec laquelle il géra son faux départ du PSG pour le Real Madrid cet été, en se remettant rapidement dans la logique parisienne, tout en assumant publiquement avec beaucoup de maîtrise ses ambitions futures, confirmait une maturité exceptionnelle pour un jeune de 23 ans aussi exposé médiatiquement.

En tournant la page sans états d’âme, redevenant compétitif dès ses premiers matches de la saison, il a prouvé qu’il avait un mental de champion. Ses 49 buts inscrits en 2021, en club et en sélection, disent beaucoup de ce qu’il représente désormais sur la planète foot.

Real Madrid ou prolongation pour Mbappé ?

Même quand il joue aux côtés des plus grands et expérimentés que lui, quand il découvre Messi au PSG ou Benzema avec les Bleus, c’est lui qui dicte encore son tempo, lui qui brille et fait la différence. Comme avec Neymar au début de leur collaboration, jamais, il ne souffre de la comparaison.

Donc le voir devancé largement par un Messi qu’il a humilié au Camp Nou au printemps dernier avec un triplé historique en Ligue des Champions, et qui reste dans son ombre depuis qu’il a signé au PSG est un non sens, absolument pas représentatif de deux trajectoires opposées.

Il n’y a aujourd’hui clairement pas photo entre l’impact de Mbappé, 9 buts et 8 passes décisives en championnat, 4 buts et 4 passes décisives en C1, et celui de Messi, quasi muet en Ligue 1 (1 but, 4 passes décisives), certes un peu plus efficace en Ligue des Champions (5 buts), mais beaucoup moins indispensable à l’animation offensive d’un PSG plus dépendant que jamais de son jeune buteur.

En inscrivant son troisième doublé de la saison face à Monaco, son dernier match de l’année, Mbappé a confirmé qu’il était bien le boss du club, déjà considéré comme le meilleur joueur de son histoire, qui avec 145 buts à son compteur se rapprochera du record de Cavani (200 buts), doublera son dauphin Ibrahimovic (156 buts) avant de s’envoler peut-être vers un autre destin l’été prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi