jeudi 29 septembre 2022

Et si le PSG faisait une grosse bêtise en virant Tuchel ?

À lire

Pas sûr que les dirigeants du PSG aient pris la meilleure décision en décidant de se séparer de Thomas Tuchel au beau milieu d’une saison déjà très compliquée. Malgré une communication parfois contestable, l’entraîneur allemand semblait avoir son équipe (et ses stars) en main. On attend maintenant de connaître le nom de son successeur pour savoir si une telle décision valait le coup.

C’est la bombe du jour : Thomas Tuchel n’ira pas au terme de son contrat qui prend fin en juin 2021. Alors que le PSG ne passera pas les fêtes de fin d’année en tête de la Ligue 1 la direction qatarie a donc décidé de licencier son entraîneur.

Une décision très controversée qui intervient trois mois jour pour jour après la finale de la Ligue des Champions perdue contre le Bayern Munich. Ce qui reste le meilleur résultat de l’histoire du club en C1. Par ailleurs, le PSG reste sur trois autres trophées remportées en 2020 : la championnat, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue.

Tout a commencé début octobre

Malgré un départ difficile, le club de la capitale a ensuite terminé en tête de son groupe en Ligue des Champions, une performance qui semblait garantir l’avenir du technicien allemand au moins à court terme.

La défaite contre l’OL (dimanche 13 décembre) lors de la 15ème journée a sans doute eu un impact important dans la décision du Qatar. Si celle-ci intervient quelques heures après la diffusion d’une interview par une télévision allemande laissant transparaitre un certain malaise chez l’entraîneur allemand depuis qu’il entraîne le PSG, nos confrères de l’Equipe précisent qu’elle aurait été prise avant. 

Il faut en fait remonter au début du mois d’octobre pour trouver le symbole de la tension qui s’était installée au sein du club. Le 3 octobre, au lendemain d’une sortie agressive de Tuchel en conférence de presse, notamment au sujet des transferts, Leonardo avait pris la parole pour lui répondre sèchement, allant jusqu’à laisser entendre que s’il n’était pas content, il pouvait toujours aller voir ailleurs… Depuis, malgré l’apaisement prôné par les différentes parties, l’idée d’une rupture avant la fin du contrat qui lie l’ancien entraîneur de Dortmund au PSG n’a fait que prendre de plus en plus de poids.

Y-a-t-il mieux que Tuchel disponible sur le marché ?

Il reste toutefois à savoir si c’est la meilleure solution ? Comme nous l’avons toujours dit au Quotidien du Sport, virer Tuchel n’est une option intéressante qu’à la seule condition de trouver un top entraîneur pour prendre sa place. Massimiliano Allegri et Mauricio Pochettino (le grand favori), qui sont les deux noms les plus souvent cités, sont-ils au dessus de Tuchel ? Et si QSI prenait l’option Thiago Motta ?

Selon nous, aucun de ces coachs, s’ils représentent tous certains avantages, ne sont au dessus du technicien allemand. Du moins pas suffisamment pour prendre le risque d’un changement en pleine saison. D’ailleurs, aucun d’entre eux n’a remporté la Ligue des Champions, le Graal après lequel court le PSG. Virer Tuchel pour Guardiola, Klopp, Zidane, voir Ancelotti pourquoi pas. Mais sinon, l’intérêt est loin d’être évident…

Autre motif d’inquiétude : contrairement à ce que pouvaient écrire certains médias, les stars du club étaient plutôt du côté de leur coach. Début octobre lors du conflit larvé avec Léonardo, ils avaient d’ailleurs pris position en interne. Notamment pour réclamer des renforts, ce que Tuchel avait finalement obtenu avec les arrivées de Kean, Rafinha et Danilo dans les dernières heures du mercato.

Si Di Maria était en froid avec son entraîneur, ce n’était pas le cas de Neymar, Mbappé ou Marquinhos qui ont plusieurs fois rappelé le rôle important de leur entraîneur dans les résultats de l’équipe.

Le moment ne parait pas opportun

Alors que la saison 2020/2021 est marquée par son exceptionnalité, changer de coach au beau milieu peut créer plus de désagréments que d’avantages. Notamment en raison du rythme des différentes compétitions, qui vont reprendre tambour battant dès le mois de janvier. 

De retour de vacances le 3 janvier, les joueurs n’auront que 3 jours pour préparer le déplacement à Saint-Etienne (mercredi 6), avant la réception de Brest (dimanche 10), puis le Trophée des Champions contre l’OM le mercredi 13 ! Arrivera ensuite le huitième de finale aller de la C1 à Barcelone…

Au moment où les Parisiens ont entamé une belle dynamique collective, même s’il leur manque l’efficacité dans les 30 derniers mètres, changer d’entraîneur ne semblait pas opportun. 

Seule la suite de la saison, et notamment le double affrontement contre Barcelone en la Ligue des Champions, nous dira si le board parisien a pris la bonne décision.

On en saura sans doute rapidement plus dans les prochaines heures, car on peut être sûr que les Qataris n’ont pas pris une telle décision sans s’être mis d’avance d’accord avec un nouvel entraîneur. 

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi