mardi 18 juin 2024

Etats-Unis : ces 10 joueurs qui ont secoué la NBA

À lire

Jean-Marc Azzola
Jean-Marc Azzola
Journaliste

Si Victor Wembanyama a effectué une entrée fracassante en NBA, d’autres joueurs ont également marqué les esprits. Revue d’effectif avec le consultant de beIN SPORTS, Chris Singleton.

Shai Gilgeous-Alexander – Oklahoma

« Il est clairement la définition d’un MVP. Individuellement, il est très fort. Il sait aussi rendre son équipe bien meilleure. Beaucoup de joueurs à côté de lui, dont Josh Giddey, sont dépendants de lui. Si Oklahoma a terminé premier de la Conférence Ouest, c’est grâce à Gilgeous-Alexander ! »

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du basket dans votre mag

Nikola Jokic – Denver

« Je reste émerveillé par ce que continue à produire ce joueur. Ce qu’il réalise est tellement extraordinaire qu’il pourrait être MVP tous les ans ! S’il n’est pas MVP, ce n’est pas contre lui. C’est surtout qu’on a envie de changer… Il est vraiment un champion dans toute sa splendeur. Il est incontestablement un des meilleurs joueurs actuels de la NBA. Dans tous les domaines sauf peut-être un peu défensivement. Offensivement, cela ne fait aucun doute. Il a à son crédit une constance exemplaire. »

Domantas Sabonis – Sacramento

« Lui c’est triple/double dès qu’il se réveille le matin ! Ce joueur n’est pourtant pas très grand, mais il est tellement travailleur et besogneux ».

Jalen Brunson – New-York

« Il est le joueur parfait pour New-York. Il devrait être placé en pleine considération pour le titre de MVP. Ce basketteur a pris sa franchise à bout de bras. Il a vraiment gagné le respect de tous. Il joue beaucoup dans la raquette. Il n’hésite pas à défier les grands. Il est ce qu’on appelle un joueur de basket old school ».

Victor Wembanyama – San Antonio

« Le mot qui me vient de suite, c’est phénomène. Il fait 2m25, il court. C’est quelque chose qu’on n’a pas vu depuis très longtemps. Aujourd’hui, il est déjà un très bon joueur NBA avant d’en devenir un très grand bientôt. Une de ses très grandes qualités est qu’il a appris très vite. Il a cette capacité de s’adapter, de comprendre, de s’ajuster face à chaque situation. Il fait des actions highlights tous les soirs. C’est très rare. Quand on voit un Chet Holmgren (OKC), celui-ci a certes aligné de bonnes performances mais, en deuxième partie de saison, Wembanyama est vraiment passé au-dessus avec des prestations hors-normes au niveau des points et des rebonds. En parallèle, les Spurs ont mieux joué également et cela a compté aussi. »

Luka Doncic – Dallas

« En première partie de saison, il a marqué les esprits individuellement. Il a accumulé les performances extraordinaires en attaque. Il a continué sur sa lancée en faisant de son équipe un contender (un prétendant très sérieux, Ndlr). Jusqu’à voir cette franchise à la 5ème place de sa Conférence, ce qu’on n’attendait pas du tout. ll a passé une nouvelle étape dans sa carrière. Il est considéré parmi les meilleurs joueurs de la NBA. On peut désormais placer le terme gagneur à côté de son nom ».

Zion Williamson – Nouvelle-Orléans

« Lui, il a enfin vraiment frappé les esprits. Ses deux premières saisons en NBA ont pas mal été gâchées par les blessures. Il était ni plus ni moins annoncé parmi les cracks de la NBA pour les années à venir. Cette saison, il a pu davantage démontré ce qu’il était capable de faire sur un terrain. J’ai commenté un de ses matches contre les Lakers. »

« Il était vraiment inarrêtable. Quand ce joueur joue d’une certaine manière, il n’y a vraiment rien à faire. Certes, il doit être vu comme une future star de la NBA mais, malheureusement, il sera toujours aussi à la merci de son physique. A mon sens, il ne s’en est pas assez occupé jusqu’à maintenant ».

Rudy Gobert – Minnesota

« C’est comme un retour du Rudy Gobert de ses débuts. On a constaté l’importance de son impact à Minnesota, défensivement. Il était vraiment concentré sur cet aspect-là. Cette année, il a été le Rudy du début de sa carrière, donc un très grand défenseur ».

Tyrese Maxey – Philadelphie

« C’est un joueur magnifique. Il a formé un duo incroyable avec Joel Embiid. Il a validé son importance dans la Ligue. Il a vraiment éclos. Maxey a indubitablement passé un cap. Il est devenu un des top arrières de la NBA ».

Bilal Coulibaly – Washington

« C’est un joueur qui a su rentrer dans une équipe, pas forcément une très grande équipe, mais il a laissé une empreinte dans cette franchise avec ses qualités défensives. Ce n’était pourtant pas une des grandes forces de Washington. Il a augmenté son temps de jeu comme ça. Il a progressé en attaque aussi. Au sein de cette équipe des Wizards, c’est peut-être le seul joueur qui n’est pas tradable (transférable, Ndlr) ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi