jeudi 25 juillet 2024

Euro 2024 : Didier Deschamps pense à écarter Antoine Griezmann pour le demi-finale

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Selon nos informations, Antoine Griezmann est loin d’être certain de débuter la demi-finale contre l’Espagne. Didier Deschamps se laisse le temps de la réflexion.

Face au Portugal, le changement de la 67ème minute (Griezmann pour Dembélé) a eu son effet. A tel point que l’UEFA a décerné le trophée d’homme du match à l’ailier du PSG, pour ses 53 minutes passées sur le terrain.

Le n°7 des Bleus passe à côté de son Euro

Mais au delà de l’apport de Dembélé, qui finalement, a fait du Dembélé : bon dans les percussions et les éliminations, mais toujours en manque d’efficacité, c’est le nouveau match fantomatique d’Antoine Griezmann qui a frappé. Ce n’est plus de l’inquiétude, c’est factuel : le n°7 des Bleus est en train de passer complètement à côté de son Euro. 

Au point de remettre sérieusement en question sa présence au coup d’envoi pour la demi-finale face à l’Espagne. Déjà mis sur le banc face à la Pologne, le joueur de l’Atlético pourrait ainsi être de nouveau écarté du onze de départ, mardi prochain. C’est en tout cas un sacré casse-tête pour le sélectionneur, qui a vu, comme tout le monde, le bon match d’Eduardo Camavinga, remplaçant d’Adrien Rabiot, suspendu.

Selon nos informations, la réflexion est bien présente chez Deschamps. Entre mettre en place un milieu fort (Camavinga, Tchouameni, Kante et Rabiot), ou aligner un 4-3-3 avec Ousmane Dembélé dès le départ, les deux choix écartent Grizou de l’équipe. Il y a toutefois un élément qui plaide en faveur du n°7 français : en face, ce sont les Espagnols. Des joueurs que Griezmann connait bien pour les côtoyer (dans leur majorité) toute la saison en championnat. L’aspect psychologique (les Espagnols se méfient terriblement de Griezmann) est une notion à prendre en compte. Elle pourrait sauver le joueur, dont la cote est au plus bas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi