mardi 23 juillet 2024

Euro 2024 : la France a les armes pour faire tomber les Espagnols

ESPAGNE - FRANCE (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

ESPAGNE – FRANCE (21H)

Opposition de styles pour la première demi-finale de l’Euro, entre Français et Espagnols. Mais l’habit ne fait pas le moine et les Bleus restent le pire adversaire possible pour la Roja.

Une chose est sûre : les Espagnols sont confiants. Il faut dire qu’après 5 victoires en autant de matchs, avec 11 buts inscrits contre 2 encaissés, les coéquipiers de Morata supporteraient mal d’être éliminés par les Bleus, qui n’ont pas réussi à inscrire le moindre but dans le jeu, ne gagnant que 2 de leurs 5 matchs (avant les tirs au but). 

De la Fuente : « même à 50%, Kylian Mbappé vaut 100% de tout autre joueur »

Après avoir annoncé qu’ils allaient « envoyer Tony Kroos à la retraite », avant leur quart de finale contre l’Allemagne, c’est aujourd’hui en « super héros » masqués que les Espagnols apparaissent à la Une de Marca. Une allusion directe à Kylian Mbappé, obligé de jouer avec un masque et très en dessous de son niveau dans cet Euro. S’il échappe aux critiques, la méforme du capitaine des Bleus réjouit les Espagnols. 

Beaucoup plus prudent, De la Fuente a mis en garde la nation : « même à 50%, Kylian Mbappé vaut 100% de tout autre joueur » a déclaré le sélectionneur espagnol.  De la Fuente sait aussi que Kylian Mbappé ne fait pas l’équipe à lui tout seul. Il sait que son milieu de terrain va être mis à rude épreuve face à celui des Bleus.

Car derrière la solidité défensive de l’équipe de France, il y a d’abord la puissance de son milieu, plus à l’aise quand il n’a pas besoin de faire le jeu. De toutes les équipes de l’Euro, y compris l’Allemagne, la France est sans doute l’équipe qui a le plus d’arguments pour bloquer les Espagnols, en les obligeant à passer par les côtés, où Jules Koundé et Théo Hernandez auront un rôle capital à jouer. 

Avant cet Espagne – France, il est hasardeux de désigner un favori. La France a les armes pour aller en finale et provoquer une énorme désillusion dans le clan espagnol. On connait l’expression : « l’habit ne fait pas le moine »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi