jeudi 25 juillet 2024

Euro 2024 : l’Allemagne veut se faciliter la vie

SUISSE - ALLEMAGNE (21H)

À lire

SUISSE – ALLEMAGNE (21H)

Début de la 3ème journée ce dimanche, avec un Suisse – Allemagne intéressant. Les Allemands voudront éviter de basculer dans la deuxième moitié de tableau, pour éviter l’Angleterre dès les quarts de finale.

Ce dimanche 23 juin marque le début de la 3ème journée. Avant les 12 derniers matchs de la phase aller, une seule équipe est officiellement éliminée : la Pologne. Même en cas de carton face aux Bleus, Lewandowski et ses partenaires ne pourront pas passer devant l’Autriche, qui a 3 points et les a battu. Comme la France et les Pays-Bas ont 4 points, les Polonais sont certains de terminer 4ème de la poule D. 

23 des 24 équipes peuvent encore se qualifier pour les 8èmes

En dehors de cette équipe, tout le monde a encore une petite chance de se qualifier pour les 8èmes de finale, dans le pire des cas, via la voie du repêchage des 4 meilleurs 3èmes (sur 6). On constate d’ailleurs que l’on assiste à un Euro très ouvert, puisque seulement deux équipes sur les 24 ont perdu leurs deux premières rencontres. 

Ce dimanche nous propose l’épilogue du groupe A. Malgré leurs deux belles prestations, face à l’Ecosse (5-1) et la Hongrie (2-0), les Allemands ne sont pas encore certains de terminer en tête de leur groupe. Mais ils n’en sont pas loin : il leur suffit d’un match nul contre les Suisses.

Des Suisses qui ont 4 points et 9 doigts de pied en 8èmes de finale, avec la quasi assurance de terminer deuxièmes. Pour basculer à la 3me place, il faudrait que les coéquipiers de Shaqiri s’inclinent lourdement contre les Allemands ou (et) que l’Ecosse cartonne contre la Hongrie. Les Hongrois aussi ont perdu leurs deux premiers matchs, mais un carton contre l’Ecosse peut leur permettre de faire partie des meilleurs troisièmes. 

Pour l’Allemagne, comme pour la Suisse, le résultat du match changera leur destin dans cet Euro. Le premier du groupe A restera dans la moitié haute du tableau (avec un huitième probablement contre le Danemark (ou Slovénie ou Serbie), alors que le deuxième ira dans la deuxième moitié du tableau final, avec l’Italie (ou la Croatie, ou l’Albanie) comme adversaire. Et surtout, possiblement l’Angleterre dès les quarts de finale. 

La difficile gestion des cartons jaunes

C’est sans doute pour cette raison que Nageslmann veut absolument terminer en tête. Mais ce n’est pas la seule préoccupation du sélectionneur de l’Allemagne. « Je tiens pas compte des joueurs, qui ont déjà reçu une carte jaune, car j’ai confiance en toute mon équipe. Les joueurs doivent tout donner et ne pas s’inquiéter d’une éventuelle suspension. Quand il y a un suspendu, il y a un autre joueur sur le terrain qui s’en sortira tout aussi bien. » a-t-il expliqué en conférence de presse.

Averti en fin de match contre la Hongrie, Rüdiger, dont le jeu très agressif est « à risque », sera sans doute sur le banc, pour ne pas risquer une suspension en huitième de finale. A moins que Nagelsmann ne préfère prendre le risque maintenant. Car après, la question se posera par un éventuel quart de finale (les cartons sont remis à zéro avant les demi-finales). Du côté de la suisse, c’est notamment le cas du latéral gauche, Rodriguez, qui pourrait être mis au repos.  

Les résultats du samedi 22 juin :

Groupe E : Belgique – Roumanie 2-0

Groupe F : Georgie – Rep. Tchèque (1-1) et Turquie – Portugal (0-3)

Le programme du dimanche 23 :

Groupe A (21h) :

Suisse – Allemagne (sur M6 et BeIN Sports 1) et Ecosse – Hongrie (BeIN Sports 1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi