jeudi 25 juillet 2024

Euro 2024 : Niklas Füllkrug, éternel remplaçant ?

ALLEMAGNE - DANEMARK (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

ALLEMAGNE – DANEMARK (21H)

Comme lors de la Coupe du Monde 2022, Niklas Füllkrug a inscrit 2 buts avec la Mannschaft lors de la phase de poules. Et comme au Qatar il y a un an et demi, il n’a pas débuté le moindre match. Sa première titularisation dans une grande compétition internationale aura-t-elle (enfin) lieu face au Danemark ?

Auteur de deux buts en trois apparitions, Niklas Füllkrug postule plus que jamais au titre de meilleur buteur de l’Euro. A ce jour, seul Georges Mikautadze, qui n’a que peu de chances de poursuivre au delà des huitièmes de finale (la Georgie affronte l’Espagne) a fait mieux, alors qu’ils ne sont que cinq encore en lice, à avoir marqué deux fois : son coéquipiers, Jamal Musiala, le Néerlandais Cody Gakpo, le Roumain Ravnan Marin et le Slovaque Ivan Schranz. Mais le colosse du Borussia Dortmund a une particularité : il n’a pas débuté un seul des trois matchs de l’Allemagne. 

Agé de 31 ans, le joueur né à Hanovre était encore pratiquement inconnu du grand public il y a deux ans, avant de contribuer au retour du Werder Brême en Bundesliga, puis de continuer à performer, au point de devenir la surprise de la liste de de Flick pour la Coupe du Monde au Qatar. Déjà à l’époque, il marquera 2 buts en 3 apparitions (plus une passe décisive), sans débuter le moindre match d’une phase de poules dont les Allemands ne sortiront pas.

Nageslmann remplace Flick, mais Füllkrug reste sur le banc

Un an et demi plus tard, Nagelsmann a remplacé Flick, mais Füllkrug est resté sur le banc. Malgré ses 13 buts en 19 matchs, le joueur transféré à Dortmund l’été dernier est resté un éternel remplaçant en sélection. Même contre la Suisse lors de la dernière journée, alors que les Allemands étaient qualifiés au coup d’envoi, le sélectionneur a attendu la 78ème minute pour le faire entrer en jeu. Une entrée décisive puisqu’il marquera le but de l’égalisation, permettant aux Allemands d’affronter le Danemark au lieu de l’Italie. 

Rien ne lui assure pour autant une place dans le 11 de départ. « On a besoin de joueurs qui commencent et d’autres qui rentrent pour apporter de l’énergie. Il a la capacité de faire les deux », s’est contenté de répondre Nagelsmann en conférence de presse, à l’évocation d’une possible titularisation face au Danemark. 

Le programme du samedi 29 juin :

18h : Suisse – Italie (BeIN Sports 1)

21h : Allemagne – Danemark (TF1 et BeIN Sports 1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi