mardi 23 juillet 2024

Euro 2024 : c’est l’heure d’Ousmane Dembélé

À lire

Eric Mendes
Eric Mendes
Journaliste

ESPAGNE – FRANCE (21H)

Arrivé l’été dernier au Paris Saint-Germain, Ousmane Dembélé s’est offert une saison riche en titres, émotions et en matches. A 27 ans, l’international français n’a jamais autant fait l’unanimité même s’il doit encore passer un palier.

C’’est sûrement l’un des grands gagnants de la saison du Paris Saint-Germain. Ousmane Dembélé a redoré son image aux yeux du grand public. Finis les problèmes physiques et la réputation de joueur fragile, l’ailier parisien a confirmé qu’il avait bien changé. Depuis la saison 2019/2020, Ousmane Dembélé enchaîne et affiche plus de 30 rencontres au compteur.

Au PSG, il a connu 42 matches et notamment 11 en Ligue des Champions. Il a été de toutes les grandes rencontres et s’est affirmé comme l’un des patrons techniques du côté du Parc des Princes.

À LIRE AUSSI : toute l’actualité du foot dans votre mag

42 matches joués avec le PSG

Décisif contre le FC Barcelone, tout le monde se souvient de ses buts à l’aller et au retour contre son ancien club. Luis Enrique n’a pas manqué de féliciter son joeurs au cours de sa première saison à ses côtés « Ousmane Dembélé est un joueur très doué techniquement. Je dirais qu’il est presque imbattable avec ses deux jambes. On ne sait pas s’il va à droite, à gauche. Je pense qu’en jouant à l’intérieur, nous trouverons une version encore meilleure d’Ousmane. Je ne m’inquiète pas du fait qu’il soit peu efficace dans la surface. Va-t-il y remédier ? Je suis sûr qu’il va s’améliorer parce qu’on le voit s’entraîner. Ce qu’il génère par ses actions est très positif pour l’équipe et c’est un joueur que l’on ne peut quasiment pas arrêter. »

Buteur décisif en finale de Coupe de France face à Lyon (2-1), Ousmane Dembélé a eu l’occasion de commenter sa première saison devant la presse avant de débuter l’Euro avec l’équipe de France. « J’ai vécu une saison pleine. J’espère que ça va continuer. Je n’ai rien de spécial. J’ai fait une bonne préparation avec le staff du PSG, les préparateurs physiques, les kinés. J’ai été beaucoup ménagé par Luis Enrique sur certains matches. J’étais plutôt en forme. Ça m’a permis de rester fit toute la saison. »

« Luis Enrique me laisse plus de liberté »

Autour de lui, Ousmane Dembélé est devenu un joueur plus sérieux et conscient qu’il doit mettre toutes les chances de son côté pour réussir. Désormais, il fait attention à son alimentation pour s’éviter des pépins physiques inutiles. Et quand la confiance estlà, les prestations sont trouverons une aussi au rendez-vous.

« Luis Enrique me donne plus de liberté. Au FC Barcelone, j’étais plus collé à la ligne. Avec Luis Enrique, je joue un peu plus partout, sur le côté, en 10. Je peux jouer aussi faux 9. Il me dit d’aller partout. Sur cette deuxième partie de saison, il m’a laissé libre de choisir. Sinon je n’ai pas changé mon jeu. Je continue de prendre des risques et de faire la différence que ce soit par le dribble ou la passe. »

Désormais, il est libre sur le terrain, mais également dans sa tête. Quand certains critiquent son manque d’efficacité dans la surface, Dembélé préfère prendre tout le monde à contrepied en évoquant sa volonté de faire la différence par ses dribbles et ses passes, preuve qu’il maîtrise son art de crocheter l’adversité.

Ousmane Dembélé a un jeu de percussion qui plaît à Enrique

« Ça ne me tracasse pas la tête, expliquait-il récemment. C’est mon rôle d’ailier de créer du danger et d’essayer de faire des passes décisives et de marquer des buts. On me l’a souvent dit. J’essaie d’améliorer cela. Mon rôle d’ailier est d’être décisif en faisant des différences, en déséquilibrant les adversaires, en réussissant des passes décisives et en finissant mes actions. »

Aujourd’hui, c’est l’âge de la maturité pour Ousmane Dembélé qui assume son rôle aussi de joueur expérimenté et installé en équipe de France. « J’ai un peu plus d’expérience. Je suis un ancien maintenant. Cela fait plusieurs années que je suis en équipe de France et que je fais des grands tournois avec les Bleus. Depuis sept ans, le sélectionneur me fait confiance. Ça me donne envie de tout donner pour l’équipe. »

Cela devrait encore se vérifier à l’avenir que Dembélé n’est plus le même joueur. Reste une confirmation toujours attendue en Equipe de France. Après une entrée en jeu tonitruante contre le Portugal (il a été élu homme du match), l’ailier du PSG peut être le héros de la qualification pour la finale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi