lundi 15 juillet 2024

Euro 2024 : surtout ne pas enterrer la Belgique de Domenico Todesco

BELGIQUE - ROUMANIE (21H)

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

BELGIQUE – ROUMANIE (21H)

Malmenée par la Slovaquie lors de son premier match (0-1), la Belgique a ravivé les cauchemars de la Coupe du Monde 2022. Mais il est prématuré d’enterrer cette équipe, entraînée par le plus jeune sélectionneur de l’Euro, qui a prouvé de belles choses depuis le début de sa courte carrière.

Plus jeune sélectionneur de l’Euro, Domenico Todesco est aussi l’un des moins connus. Le moins connu même, parmi les nations majeurs présentes en Allemagne. Né en Italie avant d’émigrer en Allemagne à l’âge de 2 ans, le technicien de 38 ans n’a jamais été joueur professionnel. Sa carrière d’entraîneur va prendre une toute autre dimension en 2017. Après avoir dirigé les U17 de Stuttgart et les U10 d’Hoffenheim, Todesco est nommé entraîneur du club du Erzgebirge Aue, alors dernière de la Bundesliga 2, à 11 journées de la fin. Grâce à un fin de saison canon (20 points pris), le club se sauve en terminant 14ème ! Un exploit qui lui ouvre des portes. Au moins de juin, il est nommé sur le banc de Schalke 04 et devient, à moins de 32 ans, le deuxième plus jeune entraîneur de Bundesliga, derrière Julian Nagelsmann.

Il met Schalke 04 en Ligue des Champions

Promu dans l’élite du football allemand, Domenico Todesco reste sur son petit nuage. Schalke termine deuxième derrière le Bayern et permet au club de retrouver la Ligue des Champions. Mais c’est bien connu, particulièrement dans le football, les histoires d’amours finissent mal. En mars 2019, deux jours après une humiliation subie à Manchester (défaite 7-0 face à City), il est écarté de son poste.  Ensuite, ce sera le Spartak Moscou (qu’il quittera au bout d’un an, pour raison familiales), puis le RB Leipzig, qu’il mènera à la 4ème place, avant d’être évincé après une défaite en C1 face au Chakhtar. 

Trois mois après la Coupe du Monde catastrophique de la Belgique, la fédération se tourne vers lui pour remplacer Roberto Martinez. Ça commence très fort pour les Diables Rouges qui ne perdent pas le moindre match en 2023 et se qualifient sans trembler pour l’Euro. Lors de cette année 2023, ill y a un évènement qui va marquer les esprits de toute la nation : une victoire en Allemagne (3-2), après 69 ans d’échecs face à la Mannschaft. 

C’est avec quatre matchs sans défaite en 2024 que la Belgique débarque à l’Euro. Notamment un 2-2 ramené d’Angleterre au mois de mars, avec une égalisation de Bellingham à la… 95ème minute. Un résultat probant qui renforce la confiance du technicien, prolongé sur le banc des Diables Rouges jusqu’en 2026 et la Coupe du Monde aux Etats-Unis.

Seule petite ombre au tableau : une ambiance pas toujours sereine en interne (une habitude chez les Belges), qui entraînera l’absence de Thibaut Courtois en Allemagne. Au centre du débat, une sombre histoire de capitanat, que Domenico aurait promis au joueur du Real (en l’absence de De Bruyne), mais aurait décidé de partager (un match chacun lors du rassemblement de juin 2023), avec Romeu Lukaku. Gravement blessé quelques semaines plus tard, Courtois n’a depuis plus jamais joué avec la Belgique, malgré un retour au plus haut niveau avec son club, vainqueur de la Ligue des Champions. 

La réaction tactique de Todesco face à la Roumanie très attendue

Cette brouille avec le meilleur gardien du monde, reste une tâche dans le parcours de Todesco à la tête de la Belgique. Depuis, il y a eu cette défaite que personne n’a vu venir contre la Slovaquie. 0-1 après un match laborieux, marqué par la maladresse et la malchance des attaquants en général et de Lukaku en particulier. La réaction tactique de Todesco (on attend plusieurs changements importants, comme les titularisations de Tielmans et Openda) est très attendue. Surtout qu’en face se profile la Roumanie, surprenant vainqueur (3-0) de l’Ukraine lors de son premier match. La rencontre de ce soir est sans aucun doute un des matchs les plus importants de la jeune carrière de Domenico Todesco. 

Les résultats du 21 juin :

Groupe D : Pologne – Autriche (1-3) et Pays-Bas – France (0-0-

Groupe E : Slovaquie – Ukraine (1-2)

Le programme du 22 juin :

Groupe F : Georgie – Rep. Tchèque (15h, sur BeIN Sports 1) et Turquie – Portugal (18h, sur BeIN Sports 1)

Groupe E : Belgique – Roumanie (21h, sur M6 et BeIN Sports)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi