lundi 20 mai 2024

Euro Espoirs : y a-t-il des Blanc, Cantona ou Sauzée chez ces Bleuets ?

Danemark - France (21h)

À lire

33 ans. Cela fait 33 ans que la France a remporté pour la seule fois de son histoire l’Euro Espoirs. On sait aujourd’hui qu’à l’époque, Marc Bourrier, le sélectionneur, avait du très lourd à sa disposition.

C’est une équipe de France espoir impressionnante sur le papier qui entame ce soir la phase finale de son championnat d’Europe. Outre Eduardo Camavinga, Jonathan Ikoné et Matteo Guendouzi, qui sont déjà passés chez les A, Sylvain Ripoll peut s’appuyer sur des joueurs très en vue cette saison, à l’image de Jules Koundé (qui a remporté la Ligue Europa en août avec le FC Séville), Wesley Fofana (troisième en Premier League avec Leicester), Benoit Badiashile (titulaire indiscutable à Monaco), ou encore Boubacar Kamara (qui surnage à Marseille).

Autour d’eux, plusieurs révélations de la saison : Romain Faivre (étincelant avec Brest), Amine Gouiri (décisif malgré la saison très moyenne de Nice) et les Rennais Faitout Maouassa et Adrien Tuffer qu’on a vu en Ligue des Champions.

Favoris les Français ?

Même si Houssame Aouar (Lyon) et Moussa Diaby (Bayer Leverkusen) ont dû déclarer forfait, voilà une belle brochette de talents à laquelle on promet le meilleur. Un peu d’ailleurs comme c’était déjà le cas pour la précédente génération qui s’est inclinée en demi-finale de la phase finale en 2019.

De là en faire de nos Bleuets les favoris de la compétition ? Rien n’est moins sûr. En effet, si on compare la seule équipe de France qui a remporté la compétition à cette génération, on s’aperçoit que Guendouzi et ses coéquipiers ont pour l’instant beaucoup à lui envier.

Dans les rangs de l’équipe qui s’était imposée en finale contre la Grèce (0-0 à l’aller en Grèce, 3-0 au retour à Besançon), on retrouve de nombreux joueurs qui ont fait une grosse carrière en Bleu. Notamment Laurent Blanc, qui sera champion du Monde dix ans plus tard, mais aussi Alain Roche, Jocelyn Angloma, et Vincent Guérin.  Tous les quatre étaient titulaires avec les Bleus demi-finalistes de l’Euro 1996 (battus aux tirs au but par la République Tchèque).

Blanc, Cantona, Sauzée…

On trouve aussi dans l’équipe victorieuse en 88 un certain Eric Cantona (dont on ne présente plus la carrière exceptionnelle outre manche) ou un Franck Sauzée qui remportera la Ligue des Champions avec l’OM cinq ans plus tard. Sans oublier les regrettés Bruno Martini et Stéphane Paille.

Bien sûr, il est encore trop tôt aujourd’hui pour comparer l’équipe de Ripoll à celle de Bourrier. Y-a-t-il des Blanc, Cantona et Sauzée dans cette équipe ? Une chose est sûre : pour aller au bout dans ce type de compétition, il faut du talent, beaucoup de talent.

> La compétition se joue en deux phases : une première phase avec quatre groupes de quatre équipes (25 -31 mars) qui voit les deux premiers de chaque groupe se qualifier pour les quarts de finale (31 mai – 6 juin). Après le Danemark, les Bleus affronteront la Russie (le 28 mars) et l’Islande (le 31 mars).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi