jeudi 25 avril 2024

Euro : Rabiot, plus que Tolisso, favori pour débuter face à l’Allemagne

À lire

4-3-3 ou 4-4-2 en losange… Peu importe le système, c’est l’animation qui compte. A cinq jours du match, déjà capital, contre l’Allemagne, la seule vraie question par rapport au onze de Didier Deschamps est de savoir qui sera le quatrième milieu au côté de Kanté, Pogba et Griezmann. Adrien Rabiot reste le favori, mais il y a débat.  

Du coté de Turin Adrien Rabiot à (enfin) fait une saison pleine avec la Vielle Dame avec 47 matchs disputés pour 5 buts et 3 passes décisives. Cette évolution est due à un changement d’état d’esprit radical. A 26 ans l’ancien joueur du PSG a beaucoup appris en Italie comme il le confiait à la presse : « (..) la rigueur italienne qu’on connaît, des entraînements assez durs, beaucoup de travail tactique. Ça m’a énormément apporté sur ces deux années. ».

Deschamps a fait revenir Rabiot parce qu’il a besoin de lui

Bien que la saison de son club n’ait pas été bonne le milieu a été appelé par Didier Deschamps pour jouer une compétition internationale. Ce qui montre bien que, comme le dit Didier Deschamps, « tout le monde a le droit à l’erreur ». Après avoir boycotté le PSG car il ne voulait pas jouer sentinelle et répété l’opération avec L’EDF à cause de son statut de réserviste…

Cette époque est loin dans les esprits de Rabiot et du sélectionneur. Au niveau de son jeu, même si, il a déclaré vouloir « aider l’équipe à n’importe quel poste », il a été appelé pour occuper un rôle de milieu relayeur. Si tout le monde connaît sa grande capacité à casser des lignes, de par ses passes ou balle au pied, il est très appliqué défensivement, récupère beaucoup de ballons et bénéficie d’une très bonne frappe de balle.

Tolisso, un retour express

Pour Corentin Tolisso c’est un peu plus compliqué, titulaire seulement sept fois cette saison, le bavarois est un peu en dessous physiquement, revenant de trois mois d’indisponibilité à cause d’une blessure à la cuisse (rupture d’un tendon).

Après une belle partie contre le Pays-de-Galles, dans le rôle d’N’golo Kanté, Il a été moins en vue lors du match contre la Bulgarie à côté d’un Paul Pogba éblouissant. Il a quand même pu montrer certaines de ses qualités en deuxième période, en se montrant très actifs dans la récupération, grâce à son pressing constant.

Le joueur du Bayern (qu’il pourrait quitter cet été) a également su être juste dans des périodes d’attaque aux abords de la surface en jouant dans les pieds sans déchets techniques. Corentin Tolisso bénéficie également d’une belle qualité de passes longues pour renverser le jeu, il gagne beaucoup de duels aériens. Pour rappel, c’est justement l’ancien Lyonnais qui avait été préféré à Rabiot en 2018 et qui a vécu dans le groupe champion du monde. Une qualité importante pour Deschamps si on analyse ses précédents choix.

Une alternative Sissoko ou Coman ?

Corentin Tolisso a commencé le match contre la Bulgarie, mais pourtant, c’est Adrien Rabiot qui pourrait commencer celui face à l’Allemagne qui sera sans aucun doute le point final du mystère de la hiérarchie au milieu de terrain. Pur gaucher, le joueur de la Juventus et plus à l’aise sur la gauche de Kanté par rapport à son coéquipier du Bayern. On rappellera d’ailleurs Rabiot n’était pas sur la feuille de match contre la Bulgarie, après un coup reçu contre les Gallois.

Une autre solution pourrait être étudiée par Deschamps, avec un 4-2-3-1. Kanté et Pogba évoluant en pointe basse, avec un joueur de côté plus défensif et endurant comme l’était Blaise Matuidi en 2018. Moussa Sissoko pourrait par exemple occuper cette place tant on connaît l’affection de Deschamps pour son profil. Tanguy Ndombele victime de la concurrence et des choix du sélectionneur aurait pu lui aussi prétendre à cette place de titulaire au poste de relayeur. La version offensive pourrait être ce 4-2-3-1 avec Mbappé d’un côté, Coman de l’autre, Griezmann en soutien et Benzema ou Giroud seul devant. Mais bon, connaissant Deschamps, mieux vaut ne pas trop rêver…

L’équipe probable contre l’Allemagne : Lloris – Pavard, Varane, Kimpembé, Hernandez – Pogba, Kanté, Rabiot, Griezmann – Mbappé, Benzema

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi