lundi 3 octobre 2022

Europa League : objectif demi-finale pour l’OL de Peter Bosz

Lyon - Brondby (18h45)

À lire

A défaut de Ligue des Champions, c’est en Ligue Europa que les Gones vont tenter de perpétuer leur ambition européenne, dans une compétition certes moins rémunératrice mais sportivement peut-être plus adaptée à leurs moyens du moment.

On se console comme on peut à Lyon. Et on se réjouit d’être, de tous les participants de cette édition 2021-2022 de la Ligue Europa, le club qui possède le plus gros indice UEFA. Du coup, les joueurs de Bosz sont tombés dans un groupe plus qu’abordable, avec la légitime ambition d’en sortir par le haut.

Ni les Danois de Brondby, ni les Ecossais des Glasgow Rangers, entrainés par l’ancien de Liverpool Steven Gerrard, ni les Tchèques du Sparta Prague, éliminés lors des tours préliminaires de Ligue des Champions par Monaco, ne semblent en mesure de contrarier les plans de l’OL.

Et ce même si l’équipe a affiché d’inquiétantes lacunes en début de championnat. Une fois que la méthode du technicien néerlandais, Peter Bosz, aura été assimilée, on peut espérer que la qualité individuelle de l’effectif sera suffisante pour envisager une épopée européenne digne du standing du club.

L’OL dompte les Rangers

Aux côtés des tauliers Lucas Paqueta, Houssem Aouar, Bruno Guimaraes, ou Maxence Caqueret, l’arrivée des joueurs aussi expérimentés et habitués des joutes européennes que sont Xherdan Shaqiri, Emerson ou Jérôme Boateng doit permettre à l’OL de sortir du rang et d’imiter Marseille, finaliste en 2018… et Lyon demi-finaliste en 2017.

Juninho en est convaincu : « L’OL vise cette saison la demi-finale de l’Europa League ». Peter Bosz n’a pas été recruté pour autre chose : « On peut se donner les moyens d’être à nouveau ambitieux. Notre projet est d’aller le plus haut possible en France et en Europe, cela fait partie des projets de gagner la Ligue Europa. »

En parvenant à se renforcer dans un contexte financier général difficile, le président Aulas a envoyé un signal fort à des supporters en manque de sensations fortes depuis trop longtemps.

Une manière de mettre aussi la pression sur des joueurs qui ont laissé échapper la qualification en Ligue des Champions la saison passée et qui auront tous à coeur de se racheter. La première victoire (2-0) contre les Rangers a démontré toute la confiance de l’OL dans son jeu. Peter Bosz transforme le jeu de son équipe. À l’OL de rester régulier.

Thomas Berthelot

Ne manquez pas le numéro spécial Coupe d’Europe du Sport, en vente ici, ou chez votre marchand de journaux

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi