mardi 25 juin 2024

Ewan Kervadec (Limoges) : « Suty, je le voyais à la télé ! »

À lire

Arnaud Bertrande
Arnaud Bertrande
Rédacteur en chef — Pole Sport Lafont presse

Fils de l’ancien international Guéric Kervadec (champion du monde en 1995), l’arrière droit Ewan Kervadec (23 ans) dispute sa première saison sous le maillot limougeaud lui qui n’avait jusque-là connu que Créteil. Il nous fait les présentations.

LE PLUS DOUÉ

« Dragan Gajic pour son expérience et son efficacité sur son aile droite et en contre-attaque, vue et revue dans tous les championnats européens et en Ligue des Champions et même au niveau international. »

LE PLUS PRO

« Le capitaine Ingars Dude. Il arrive toujours 20 minutes avant aux entraînements. Il est toujours à 100%. Dude est constamment dans la recherche de la progression. »

LE PLUS PROMETTEUR

« Yoav Lumbroso. Il est encore très jeune (21 ans, Ndlr) et a déjà une palette très intéressante avec une variété dans son jeu. Il ne va que progresser. »

LE PLUS MAUVAIS PERDANT

« Il n’y a aucun doute, c’est Julian Emonet ! (sourire) Que ce soit pour les cartes ou un jeu d’échauffement, ou même sur un 2 contre 1 à l’entraînement, c’est lui et ça le restera pour toujours ! »

LE PLUS ENGUEULÉ PAR LE COACH

« Pendant un moment, c’était Yoav, mais là c’est Igor Zabic. « Zaba » a un rôle important au sein de la défense, et même des deux côtés du terrain. Comme le coach (le Croate Rastko Stefanovic, Ndlr), il vient d’ex-Yougoslavie (Zabic est Slovène, Ndlr), et quand ça parle yougo, c’est qu’il se fait remonter les bretelles. »

LE PLUS GEEK

« Julian Emonet. Il faut aller le suivre sur sa chaîne twitch ! (www.twitch.tv/pingouu_, Ndlr) Il a un très bon niveau gaming. Il propose de la variété sur sa plateforme. C’est un touche-à-tout. Il est performant sur différents jeux. Au niveau réseaux, les plus accrocs sont Yassine Idrissi, Romuald Kollé et Nicolas Nieto. »

LE PLUS SUPERSTITIEUX

« C’est moi ! (rires) J’aime bien avoir ma routine, je ne veux pas du tout en déroger. Il faut que ça se passe toujours de la même façon avant les matches avec le même rituel : je m’habille d’une certaine façon, d’abord les chaussettes, sous-maillot, sous-short, short, t-shirt d’échauffement, strapp sur les chaussures avant de les enfiler (très important au cas où ce serait mal serré) et on finit avec le protège dents dans les chaussettes en attendant l’instant t. Le matin, étirements.

Au niveau de la nourriture, c’est souvent la même chose. Dans le vestiaire, ce sont souvent les mêmes musiques, électro, avec de grosses basses pour monter d’un cran nerveusement. Pendant l’échauffement, je commence toujours du bas pour aller vers le haut avec un peu de rouleau, le protège dents qui n’est jamais très loin, ma bouteille d’eau placée au même endroit sur le banc… »

LE PLUS CHAMBREUR

« Julian Emonet, toujours à taquiner. Dès qu’il voit un petit truc, une expression faciale ou de langage, il va appuyer dessus, il va piquer. Si on ne connait pas le second degré, on peut très vite le prendre à cœur. Le plus chambré, c’est Nicolas Nieto. Le pauvre ! (rires) Quand il a de petits pépins physiques, Julian l’imite…. Jérémy Suty prend aussi. C’est le « papy » de l’équipe (il a 35 ans, Ndlr). Il se fait chambrer sur ses habitudes, ses expressions ou sur sa façon de s’habiller. »

LE PLUS EN RETARD

« Ça se joue entre Yoav Lumbroso et Hichem Daoud. Ils aiment bien jouer avec le feu. On a rendez-vous à 30 et ils arrivent à 29 et 55 secondes… Romuald Kollé se charge de la caisse des amendes. La première minute de retard est à 5 euros. Ensuite, c’est 2 euros par minute. Ça, c’est si c’est le premier retard du mois sinon c’est fois 2, fois 3, etc. Ça peut vite chiffrer. On devrait faire un beau voyage en fin de saison… (sourire) »

LE PLUS DE SUCCÈS AUPRÈS DES FILLES

« Beaucoup de joueurs sont déjà casés, mais je dirais Romuald Kollé ou Yoav Lumbroso. »

LE PLUS FÊTARD

« C’est le même duo Kollé-Lumbroso. Ils sont toujours de mèche pour sortir. »

LE PLUS FASHION

« Ça se joue entre Nicolas Nieto et Romuald Kollé. Romu et Nico sont toujours à regarder la dernière tendance, à essayer d’accorder au mieux leurs tenues et c’est 100% réussi ! Le moins fashion, c’est Jérémy Suty (rires). Ce matin encore, on l’a branché sur ses chaussures. Ils portaient des Stan Smith qui avaient mangé des Stan Smith ! (sic) On commençait à voir les orteils… »

LE PLUS BAVARD

« Julian Emonet. Il ne peut pas s’arrêter ! Dès qu’il ouvre les yeux à 7h30, à 7h31 il commence à parler et ne s’arrête que quand il se couche. Le plus discret, c’est Hichem Daoud, mais il a toujours des interventions réfléchies, la bonne parole ou le bon pic quand il faut. »

LE PLUS GROS MANGEUR

« Nicolas Nieto même s’il a bien réduit. »

LE PLUS TATOUÉ

« En termes de nombre, c’est moi. Mais en termes de visibilité, c’est Nico Nieto. Il a tout l’avant-bras et un peu le torse. Moi j’en ai 8, mais ils sont un peu cachés, ils sont petits. Ce sont des tatouages spirituels, j’ai une tête d’Anubis -, j’essaye de mettre un rapport astral à chaque fois. J’en ai d’autres en projet. Le prochain retracera des moments forts de ma vie, avec l’évolution de jeune à adulte. »

LE PLUS POYLYGLOTTE

« Dragan Gajic ou Jure Dolenec. Ils ont eu la chance de jouer dans les plus grands clubs européens, ils parlent donc plusieurs langues. »

LE PLUS GROS BRAS

« Romu ; Romuald Kollé. Physiquement, il n’a rien à envier à personne. Ça part vite. Ce sont des tirs puissants, lourds. J’ai contré un tir en appui ce matin et j’ai encore mal à la main ! (sourire) »

LE PLUS PASSIONNÉ PAR UN AUTRE DOMAINE

« Nicolas Nieto avec l’immobilier. Tout ce qui est marchand de biens, études de marchés… Il est toujours à l’affût de la moindre formation pour rester le plus performant. »

LE PLUS D’AUTOGRAPHES

« Gajo. Lui et Jure sont très demandés. Ce sont des joueurs qui font rêver beaucoup de monde. »

LE PLUS CULTIVÉ

« Julian Emonet est très ouvert sur énormément de sujets. Pareil pour Jérémy Suty. Denis Serdarevic aussi. Je les ai rarement vus sécher sur un sujet. »

LE PLUS DRÔLE

« Yassine Idrissi, Julian Emonet et Nico Nieto. »

LE PLUS MÉLOMANE

« Je pourrais dire moi, j’ai fait de la guitare pendant longtemps, mais je serais incapable de vous jouer trois accords alors je vais dire Denis. »

LE PLUS POISSARD

« Juju Emonet. C’est peut-être pour ça qu’il est mauvais perdant… »

LE SURNOM LE PLUS SURPRENANT

« Jérémy Suty que j’appelle « Papy ». Quand j’ai commencé à m’intéresser au hand, je le voyais à la télé, dans de très bons clubs, être performant. Jouer avec lui, c’est donc top. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi