mardi 23 juillet 2024

FC Annecy : une stratégie minable qui tourne au ridicule

À lire

C’EST NOTRE AVIS

Terrible karma pour les Hauts-Savoyards. Annecy veut « une Ligue 2 à 21 clubs », il pourrait y en avoir seulement 19, sans eux ! Explications.

Il y a deux jours, en apprenant que le FC Sochaux était relégué administrativement en National, le club d’Annecy n’a pas mis longtemps à pondre un communiqué lunaire, pour s’auto proclamer repêché en Ligue 2. « Au regard de ces éléments (ndlr : sanction contre Sochaux), le Football Club Annecy reste en Ligue 2 BKT pour la saison 2023/2024 et va maintenant s’attacher à construire une équipe digne de ce championnat », peut-on lire dans le message, avec des mots soigneusement choisis.

Le FC Annecy veut passer en force mais ne trompe personne

A l’image du communiqué publié après la première annonce de la commission de discipline, annonçant le report de la décision à la semaine suivante, dans lequel le club expliquait sa satisfaction de voir qu’aucun résultat n’était entériné pour le match entre Bordeaux et Rodez, le club Haut-Savoyard pratique « la méthode Coué ».

Cette fois, le club, victime collatérale de l’arrêt du match au Matmut Atlantique, fait encore plus fort. Car, comment ne pas savoir que Sochaux va faire appel et, grâce à ses propriétaires chinois, garde de bonnes chances d’inverser la décision de la DNCG ?

Et puis surtout, le club promu en Ligue 2 n’ignore pas le règlement exceptionnel mis en vigueur cette saison : en cas de relégation administrative, il n’y aura pas de repêchage ! L’objectif étant d’éviter quatre relégations la saison prochaine, avec le passage de la Ligue 2 à 18 clubs.

Si un club obtient son maintien sportivement et se voit relégué en National, « la Ligue 2 se jouera alors à 19 » ! précise le règlement. Le karma est donc définitivement noir pour le FC Annecy.

Le FC Annecy est en train de devenir le club le plus détesté de France

On peut penser aisément que le club est parfaitement au courant de ce point de règlement, mais décide simplement de « le zapper », en voulant forcer la Ligue à en faire autant. Dans le communiqué, la phrase « s’attacher à construire une équipe digne de ce championnat », est écrite pour faire comprendre que le club se prépare à jouer en Ligue 2 et non en National, avec tous les impératifs économiques que cela impose.

Finalement, le club haut-savoyard est en train d’agacer tout le monde. De victime collatérale et innocente, le 2 juin, au lendemain de la dernière journée de Ligue 2, il est en train de devenir un minable stratège qui n’accepte pas son destin.

Sans doute aveuglé par le soutien de la première heure de plusieurs personnalités (dont Aimé Jacquet), auquel il ne manque pas de faire référence, le club du président Faraglia ne semble pas maitriser sa communication. « C’est en train de devenir le club le plus détesté de Ligue 2 », peut-on lire sur les réseaux sociaux.

« On va démonter la supercherie » s’exclamait Sébastien Faraglia il y a quinze jours. Le président d’Annecy s’est trompé de combat et continue de le faire, comme si personne ne conseillait le club dans sa communication. Il a même été question d’attaquer le club de Rodez et le joueur, Lucas Buades (la victime) de « corruption active et passive ». Le 4 juin, Annecy assurait même demander à Rodez « réparation de son préjudice financier », en cas de descente.

Une communication de plus en plus lunaire, qui isole les Hauts-Savoyards et les envoie tout droit en National.

1 COMMENTAIRE

  1. Aimé Jacquet prétend sans doute réitérer le lobbying qu’il avait déjà mené contre Sochaux en 2014 en faveur de l’ETG … Sauf que cette fois cela semble vraiment mal barré. Annecy descendra, quelle que soit la décision des instances financières pour Sochaux. Tout le monde l’a compris et on ne voit pas pourquoi le club haut-savoyard s’entête à entretenir cette illusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi