vendredi 7 octobre 2022

FC Nantes : Antoine Kombouaré prêt à claquer la porte !

À lire

Selon nos informations, la pression d’Antoine Kombouaré sur sa direction n’est pas anodine. L’entraîneur du FC Nantes pourrait quitter le club.

Un peu moins de 3 mois et demi après la victoire en Coupe de France, l’ambiance s’est considérablement dégradée au FC Nantes. L’euphorie qui avait accompagné le succès au Stade de France, synonyme de qualification pour la phase de groupes de la Ligue Europa, a laissé la place à un conflit sportif qui pourrait avoir des conséquences définitives.

Après avoir affirmé son intention de rester en Loire Atlantique, malgré des propositions en Ligue 1 (Lille est notamment venu aux renseignements), Antoine Kombouaré envisage de plus en plus sérieusement un départ. Principal point de conflit  avec sa direction : le mercato.

Le discours de Kombouaré a changé

Plutôt compréhensif et flexible sur les intentions du clubs à la reprise, fin juin, le technicien kanak a changé de discours. A l’époque, assis en conférence de presse au côté de Franck Kita, le coach des Canaris, se contentaient de ce commentaire : « S’ils partent, on travaillera pour les remplacer ». Les joueurs concernés ? Ludovic Blas et Alban Lafont, les deux meilleurs de son effectif après Randal Kolo Muani, déjà parti pour Francfort.

Quelques jours plus tôt, Waldemar Kita nous assurait que tout était clair entre lui et son entraîneur. Le patron du club parlait de « 3 ou 4 renforts » réclamés par Kombouaré.

Pour l’instant, seuls un titulaire en puissance a rejoint les bords de l’Erdre : Moussa Sissoko. Auquel on peut ajouter l’attaquant Egyptien Mostafa Mohamed. Un bon coup réussi et un pari pris par le FC Nantes, mais très loin de suffire à Kombouaré. Surtout si le départ de Ludovic Blas pour Lille se confirme.

« Sportivement, il est impensable de voir partir Ludo »

D’où la sortie du technicien, qui a haussé le ton.  « Pour moi, sportivement, il est impensable de voir Ludo partir », a lâché le Kanak, qui a taclé le LOSC, mais aussi le joueur. « Encore moins à Lille si c’est le cas. Ce n’est pas un projet sportif, à mon avis. Ils ont fini 10èmes derrière nous et ils ne font pas la Coupe d’Europe. Il faut m’expliquer. Après, c’est le président qui tient les finances, si lui demain décide qu’il y a des départs, que fais-je ? Je ne suis qu’un entraîneur. »

Pour combien de temps encore ? Dans le passé, les techniciens qui se sont opposés aux choix de Waldemar Kita n’ont pas duré. Or, le président a été cash. «  Je suis un grand garçon, ça fait 20 ans que je suis dans le foot. Je n’ai pas besoin de montrer que je prends des initiatives ou qu’on me mette la pression », a expliqué le président à nos confrères de l’Equipe, montrant clairement qu’il n’avait pas apprécié la sortie de Kombouaré. « Ça ne marche pas avec moi. Il faut être correct »

En agissant de la sorte, Antoine Kombouaré pourrait tout simplement préparer sa sortie, en marquant son désaccord et en obligeant le président Kita à choisir entre lui et ses ambitions financières. Quand on connait bien le patron des Canaris, on connait la réponse.

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi