jeudi 29 septembre 2022

FIFA the Best : Lewandowski sacré, le scandale Neymar !

À lire

Si le prix du meilleur joueur de l’année attribué à Robert Lewandowski est logique, le palmarès 2020 des traditionnels trophées Fifa The Best est parfois surprenant. Avec l’absence difficile à comprendre de Neymar.

En l’absence exceptionnelle de Ballon d’Or pour cause de pandémie, les prix décernés hier par la FIFA dans le cadre de la traditionnelle soirée « The Best » prennent encore un peu plus de valeur.

Une cérémonie de remise de prix par écrans interposés (Covid-19 oblige) qui a logiquement sacré Robert Lewandowski comme meilleur joueur de l’année, mais qui amène toutefois à se poser plusieurs questions.

Robert Lewandowski mérite-t-il son titre ?

Oui, sans aucune retenue. Vainqueur de la Ligue des Champions, de la supercoupe d’Europe, de la Bundesliga et de la Coupe d’Allemagne avec le Bayern, le Polonais a tout gagné. Il a même été le meilleur buteur de la Ligue des Champions avec 15 réalisations. 

Ronaldo et Messi sur le podium, logique ou pas ?

Là en revanche, nous ne sommes pas d’accord. Si Ronaldo a remporté le titre avec la Juve, il n’a pas participé au Final 8. Même s’il fait toujours partie des meilleurs joueurs du monde, CR7 n’a pas réalisé la meilleure saison de sa carrière. Messi, lui, ne gardera pas non pus un souvenir impérissable de la saison 2019/2020. C’est bien simple, le génie argentin n’a rien gagné en dehors du titre de meilleur buteur de la Liga. 

Neymar seulement 9ème !

Neymar pouvait-il prétendre au podium ?

Bien sûr que oui. Et ce n’est pas être chauvin que de le dire. Finaliste de la Ligue des Champions, le Brésilien a été un des grands artisans de l’épopée européenne du PSG. Même s’il n’a pas beaucoup marqué, il a été décisif dans tous les matchs importants à l’exception de sa finale ratée. Non seulement Neymar n’est pas dans l’équipe type mais il termine à la 9ème place derrière Sadio Mané, Mohamed Salah et Kylian Mbappé. N’importe quoi !

Aucun parisien dans le 11 type de l’année, un scandale ?

D’une certaine manière oui bien sûr. Même si le 11 désigné par l’UEFA est impressionnant. Neymar méritait une place en attaque (à la place de Ronaldo ou Messi) et Marquinhos pouvait prétendre à une place dans l’axe derrière à la place de Ramos ou Van Dijk.

La meilleure joueuse de l’année pour Lucy Bronze, un autre scandale ?

Sans parler de scandale, on peut effectivement s’étonner de voir que le prix de meilleure joueuse de l’année ne revienne pas à la Française Wendie Renard, qui a remporté sa 7ème Ligue des Champions cet été. Elle le méritait largement, même si Lucy Bronze est une excellente joueuse, qui a remporté sa troisième C1 avec Lyon cet été avant de partir à Manchester City.

> Les prix :

Meilleur joueur de l’année : Robert Lewandowski (Bayern Munich)

2. Cristiano Ronaldo (Juventus), 3. Lionel Messi (Barcelone).

Equipe type de l’année : Alisson (Liverpool) – Alexander-Arnold (Liverpool), Ramos (Real Madrid), Van Dijk (Liverpool), Davies (Bayern Munich) – Kimmich (Bayern Munich), De Bruyne (Manchester City), Thiago (Bayern Munich) – Messi (Barcelone), Lewandowski (Bayern Munich), Ronaldo (Juventus)

Meilleur gardien de but de l’année : Manuel Neuer (Bayer Munich). On remarque au passage que l’Allemand est désigné meilleur gardien de l’année mais ne figure pas dans l’équipe type…

Meilleur entraîneur de l’année : Jurgen Klopp (Liverpool)

Prix Puskas du plus beau but : Heug-min Son (Tottenham)

Meilleure joueuse de l’année : Lucy Bronze (Manchester City)

Meilleure gardienne de but de l’année : Sarah Boouhaddi (Lyon) devant la Chilienne Christiane Endler (PSG).

Meilleure entraîneure : Sarina Wiegman (Pays-Bas)

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi