lundi 4 mars 2024

Coupe de France : le parcours atypique de Leonard Aggoune, héros de Rouen contre Monaco

À lire

Pascal Auchet
Pascal Auchet
Journaliste

Héros de la séance de tirs au but qui élimine Monaco de la Coupe de France, gardien de but exubérant, Leonard Aggoune n’a pas eu un parcours facile depuis son départ du Centre de formation du PSG. 

Ses premiers pas de footballeur, Leonard Aggoune les a fait au poste d’ailier droit. Comme beaucoup de gardien de but, c’est presque par hasard qu’il s’est découvert de vraies capacités à ce poste. « Lors d’un entraînement, le gardien de but en avait marre de plonger sur le terrain stabilisé. J’ai pris sa place pour faire un essai. Sur le premier tir subi, j’ai réalisé un arrêt qui m’a convaincu que je pourrais être efficace dans ce rôle », expliquait le portier du FC Rouen, sur le site officiel du PSG en avril dernier. 

A LIRRE AUSSI : sur quelles chaines et à quelle heure suivre les clubs français en Coupes d’Europe

Il est tellement efficace, que quelques années plus tard, il rejoint le Centre de formation du club de la capitale. En 2016, il remporte le titre U19, en battant l’Olympique Lyonnais en finale (2-1). La même année, Leonard Aggoune atteint la finale de l’UEFA Youth League (le PSG sera battu par Chelsea, 1-2). Des performances qui lui vaudront de s’entraîner une quinzaine de fois avec les professionnels. 

Il est passé par le championnat chypriote et des clubs amateurs, avant de signer à Rouen l’été dernier

Ce qui signifie, se retrouver dans les buts face à Ibrahimovic, Cavani ou Di Maria (l’idole de son enfance). Au côté de Sirigu, Trapp, Areola ou Douchez, le joueur né à Paris a aussi beaucoup appris. « Ils m’ont donné beaucoup de bons conseils. J’ai observé tous leurs faits et gestes, ce qui m’a permis de progresser encore plus vite ».

Mais cette période enchantée de sa vie va prendre fin. S’il est difficile de percer dans un club comme le PSG, que dire des gardiens de but ? Mike Maignan lui-même a dû partir pour continuer de grandir. En 2017, Léonard n’a pas le choix. Le PSG lui ouvre la porte à l’issue de son contrat stagiaire professionnel. Il se retrouve à faire des essais dans des clubs amateurs, quelques semaines après avoir repoussé les frappes de Zlatan. 

C’est au Paphos FC, à Chypre, qu’il trouvera un premier asile, avant de rejoindre Créteil, Les Ulis, puis de nouveau Créteil, avant Moulins Yzeure 03 en 2022, pour une saison compliquée, avec une descente en National 3. L’été dernier, c’est lui qui demande à Jean-Louis Aubert, son ancien coach au PSG, qui a entraîné les gardien du FCR de transmettre son CV et des vidéos aux dirigeants. Tout le monde est séduit et le joueur de 27 ans s’engage en tant que gardien… n°2. 

Il n’a pas joué un seul match de championnat avec Rouen

A son arrivée, il met les choses au clair. « Je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer », explique-t-il lors de sa présentation à la presse régionale. « Il y a une hiérarchie établie en début de saison, je la comprends et je la respecte. Mais je suis là pour essayer de gagner ma place, d’instaurer une concurrence saine avec le numéro un. Je vais tout faire pour jouer au maximum mais l’essentiel c’est qu’on passe tous une bonne saison dans le groupe. »

Resté n°2 (il n’a joué aucun match de championnat, avant d’être désigné pour jouer les matchs de Coupe de France), Leonard Aggoune a réussi à transformer son aventure rouennaise en véritable conte de fée. Après le match, il expliquait que son équipe « s’est qualifiée au mental ». Un mental qu’il représente si bien. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi