samedi 26 novembre 2022

Formule 1 : après Hamilton, Verstappen prêt à se payer Leclerc

À lire

Max Verstappen a brillé à Miami et revient sur les talons de Charles Leclerc, le pilote Ferrari. Le Monégasque, toujours leader du classement général voit son grand rival dans le rétroviseur. La saison est enfin lancée entre Ferrari et Red Bull qui ont laissé Mercedes aux stands.

Sous le soleil de Miami, Ferrari a jubilé dans un premier temps, en décrochant la pôle position. Mais c’était sans compter sur la puissance de la voiture de Max Verstappen que Charles Leclerc craint beaucoup. Et à juste titre.

Le Monégasque fait part de son inquiétude sur la puissance de la Red Bull en ligne droite. Le pilote Ferrari sait depuis le début l’avantage considérable que l’écurie autrichienne possède sur sa voiture. Après l’étape américaine, la dynamique est clairement pour le champion du monde néerlandais.

Du côté de Ferrari, le début de saison probant de Charles Leclerc a instauré de la confiance à l’écurie. Mais le retour au premier plan de Max Verstappen donne du fil à retordre aux ingénieurs. Tant la Ferrari n’arrive pas à rivaliser sur les lignes droites.

Il n’y a pas encore le feu au lac pour la team italienne, mais le resserrement au classement a clairement inversé la tendance entre les deux favoris dans la course au titre.

Leclerc trop limite face à Red Bull

La pôle position n’est pas un gage de victoire. Le Grand-Prix de Miami le démontre encore une fois. Leclerc domine mais a encore du mal dans la gestion des pneus. Ce dernier fera notamment l’erreur de laisser partir Vettel dans un virage à la corde.

Le Monégasque a quelques défauts dans son pilotage, mis en lumière sur le circuit américain. Les dépassements en ligne droite ont favorisé le jeu des Red Bull. Malgré le lot de consolation avec la 2ème et 3ème place, Ferrari a encore beaucoup de travail pour rattraper la Red Bull. Encore une fois en maîtrise, l’écurie autrichienne a laissé son rival italien ouvrir la course pour mieux piquer au fil du temps.

Le champion du monde en titre a gagné en maturité dans la gestion de course. Bien aidé par son ingénieur en chef qui le canalise. Ce titre acquis contre Hamilton a donné beaucoup plus de certitudes aux grandes qualités de Verstappen. Le Champion du monde a profité des faiblesses de la Scuderia pour prendre l’avantage sur le meilleur secteur du circuit : la ligne de départ. Leclerc, impuissant a cédé sans résistance.

Entre la Ferrari et la Red Bull, il semble y avoir un monde d’écart sur la qualité technique des monoplaces. Charles Leclerc a bien entendu souligné que beaucoup de travail attend l’équipe pour améliorer les performances. À titre d’exemple, avec le DRS, la Scuderia ne dépasse pas la vitesse de pointe des Red Bull en temps normal.

Verstappen enfin lancé à la poursuite du leader Ferrari

La victoire à Miami renforce la dynamique de Max Verstappen et plonge Charles Leclerc dans le doute. Pendant ce temps-là, Mercedes (Perez est 3ème à 45 points, Hamilton, 6ème à 65 points) contemple le spectacle…

spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi