mardi 25 juin 2024

Grâce Zaadi (Metz Handball) : « Je ne sais pas où je jouerais l’an prochain »

À lire

Deux ans après son départ, Grâce Zaadi ne pensait pas revenir si tôt en Lorraine. Mais les évènements internationaux ont poussé l’internationale française à quitter la Russie et le club de Rostov pour s’engager avec Metz jusqu’à la fin de la saison.

Metz réalise une saison parfaite en championnat avec une série de victoires impressionnante et une large victoire chez votre principal adversaire Brest. Entre vous, vous êtes-vous fixé le challenge de gagner tous les matches jusqu’à la fin ?

Non, pas spécialement. Nous, ce que l’on veut, c’est gagner des titres. Si on enregistre quelques défaites sur notre parcours, mais que l’on va au bout, ce n’est pas grave. Quand on rentre sur le terrain, on ne pense pas à cette série.

Vous retrouvez le club deux ans après l’avoir quitté. Il est de plus en plus challengé par Brest, champion de France. Le club progresse-t-il toujours ?

J’ai trouvé un club qui a progressé malgré la perte du titre de champion de France. Il ne vit pas sur ses acquis, sur son palmarès. Le titre de championne de France nous tient à cœur, car c’est notre histoire, c’est un parcours de longue haleine. Ce titre fait partie de l’histoire du hand français et tout le monde veut le gagner.

Grâce Zaadi dans un club malchanceux

Metz peut-il aussi briller en Europe ?

Le club s’est installé parmi les meilleurs en Europe. Il enchaîne les quarts ou les demies. Pour gagner le titre, il faut comme dans chaque compétition un soupçon de chance. Je suis sûre que Metz parviendra un jour à gagner également cette compétition. Metz est aussi ambitieux au niveau européen.

Sur le plan personnel, vous avez été nominée pour le titre de meilleure joueuse du monde, mais c’est Sandra Toft qui l’a emporté…

Bravo à elle. Avec Pauletta Foppa, on était deux Françaises, ça montre la santé de notre sport. Mais je pense avant tout collectif et je me concentre sur la saison du club.

« Le club a de gros objectifs »

Comment avez-vous vécu les évènements qui vous ont obligé de quitter la Russie ?

Ce n’est simple pour personne. C’est arrivé rapidement, l’opportunité messine s’est présentée, j’avais d’autres propositions, mais je savais où je mettais les pieds, je connais parfaitement le club et il a de gros objectifs.

Où jouerez-vous la saison prochaine ?

Je ne sais pas pour l’instant. J’aimerais être fixée rapidement, j’aimerais pouvoir me projeter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Actu

spot_img
spot_img

À lire aussi